Fusillade à Munich - L'auteur est un germano-iranien de 18 ans, sa motivation "non élucidée"

23/07/16 à 02:51 - Mise à jour à 03:23

Source: Belga

(Belga) L'auteur de l'attaque de Munich, dans le sud de l'Allemagne, est un germano-iranien de 18 ans dont les motivations sont à ce stade "totalement non élucidées", a indiqué samedi le chef de la police locale. Lors de la fusillade, 9 personnes ont trouvé la mort, et 16 ont été blessées. L'assaillant s'est donné la mort.

Fusillade à Munich - L'auteur est un germano-iranien de 18 ans, sa motivation "non élucidée"

Fusillade à Munich - L'auteur est un germano-iranien de 18 ans, sa motivation "non élucidée" © BELGA

"L'auteur est un germano-iranien de 18 ans de Munich", qui n'était pas connu des services de police et vivait depuis déjà "longtemps" dans la capitale bavaroise, a déclaré Hubertus Andrä lors d'une conférence de presse vers 02h30 samedi. Il a indiqué que l'auteur avait crié quelque chose au moment de passer à l'acte mais souligné que l'enquête n'avait pas encore permis d'identifier quoi exactement. Le jeune homme a commencé à tirer en début de soirée avec un pistolet sur des gens à la sortie d'un restaurant McDonald's, avant de continuer la fusillade dans le centre commercial voisin, puis de prendre la fuite. Une patrouille de police l'a alors blessé à l'arme à feu mais le jeune homme a réussi à prendre la fuite. Il a précisé que le corps de l'assaillant avait été retrouvé 2h30 après l'attaque. Il a pu être identifié comme l'auteur de la fusillade sur base des déclarations des témoins et de vidéos, et la police a constaté qu'il s'était donné la mort. Les deux autres personnes qui ont rapidement fui la zone ont été interrogées, mais elles n'avaient "rien à voir avec l'incident", a indiqué le chef de police locale, cité par Associated Press. Neuf personnes ont perdu la vie dans la fusillade, 16 autres sont blessées a indiqué la police qui avait évoqué un premier bilan de 21 blessés. Trois personnes sont très grièvement blessées et leur pronostic vital est engagé, selon M. Andrä. Il a ajouté que des enfants figuraient parmi les blessés et de "jeunes personnes" parmi les décédés. (Belga)

Nos partenaires