Fusillade à la Justice de paix: le suspect a agi par vengeance

04/06/10 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Le Vif

L'auteur présumé des coups de feu qui ont coûté la vie jeudi à une magistrate de la justice de paix de Bruxelles et à son greffier, est connu de la justice pour des faits de violence et de coups et blessures. L'homme de 47 ans, sans domicile fixe, en aveux, déclare avoir agi par vengeance, a-t-on appris au parquet de Bruxelles.

Fusillade à la Justice de paix: le suspect a agi par vengeance

© Belga

L'homme déclare avoir agi par vengeance à l'égard de la justice en général, mais aussi suite à une décision de la juge de paix Isabelle Brandon. Celle-ci a tranché dans un litige locatif concernant le suspect, alors locataire. A la suite de la décision rendue par la juge, l'homme s'était fait expulsé de son logis en 2007.

Le suspect est également connu de la justice pour divers faits de violences qui se sont déroulés dans les années 1990. En 2005, il a fait l'objet d'une suspension de prononcé pour une affaire de coups etblessures.

L'homme est entre-temps passé aux aveux. Il a indiqué aux enquêteurs être rentré une demi-heure avant la fin des audiences dans la salle et avoir tiré sur la juge et son greffier. Dans ses premières déclarations, le suspect n'a pas confirmé les rumeurs qui font état de l'utilisation d'un objet contondant pour commettre son geste. Le suspect n'a pas clairement exprimé de remords, selon le parquet de Bruxelles. Une expertise psychiatrique devrait être demandée au cours de l'enquête.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires