Fuites des épreuves certificatives - Milquet appelle les directeurs du fondamental à la responsabilité

24/02/16 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

(Belga) La ministre francophone de l'Éducation Joëlle Milquet a appelé mercredi les directeurs d'écoles primaires à la responsabilité dans la mise en ?uvre des mesures visant à lutter contre la fuite des épreuves certificatives.

Fuites des épreuves certificatives - Milquet appelle les directeurs du fondamental à la responsabilité

Fuites des épreuves certificatives - Milquet appelle les directeurs du fondamental à la responsabilité © BELGA

Les directeurs d'écoles primaires n'acceptent pas d'être sollicités pour aller chercher les épreuves du CEB (Certificat d'études de base, à la fin de la 6e primaire) le matin voire la veille de l'épreuve. Ils se disent déjà suffisamment surchargés pour "une nouvelle mission de facteur", d'autant que certains dirigent des établissements dispersés en plusieurs implantations, et qu'aucune fuite n'a jamais été constatée à leur niveau. Mais ce n'est pas parce que le CEB n'a jamais connu de fuite que cela n'arrivera pas, a répondu Mme Milquet, interrogée par Laurent Henquet (MR) en séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle rappelle que personne ne s'attendait à ce que les fuites touchent le CE1D (l'épreuve de fin de 2e secondaire) avant qu'elles ne surviennent l'an dernier. Les mesures qui seront prises demanderont certes des efforts à tout le monde, et certainement à l'inspection et à l'administration, mais aussi aux directeurs, car "nous avons tous une responsabilité", a lancé Mme Milquet. Faire distribuer les épreuves par une firme privée coûterait de l'argent au budget de l'Enseignement, a-t-elle ajouté. La ministre a également assuré qu'elle continuait à chercher des solutions à la fois pratiques et efficaces. (Belga)

Nos partenaires