Fuites des épreuves certificatives - La commission spéciale du PFWB avance une trentaine de recommandations

10/12/15 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Belga

(Belga) Emballages opaques, cerclés et plastifiés, distribution des questionnaires moins étalée dans le temps, engagement de confidentialité pour tous les acteurs concernés, et sanctions en cas d'imprudence: la commission spéciale du Parlement de la Fédération relative aux épreuves externes dans l'enseignement a approuvé jeudi son rapport final.

Fuites des épreuves certificatives - La commission spéciale du PFWB avance une trentaine de recommandations

Fuites des épreuves certificatives - La commission spéciale du PFWB avance une trentaine de recommandations © BELGA

Mise sur pied en juin dernier dans la foulée des fuites massives sur internet des questionnaires de différentes épreuves certificatives externes, la commission spéciale avance à présent une trentaine de recommandations à destination de la ministre de l'Education, Joëlle Milquet, pour éviter toute nouvelle déconvenue à l'avenir. Les députés y suggèrent notamment de responsabiliser davantage les différents acteurs tout au long de la chaîne de production et de diffusion des épreuves, notamment en leur faisant signer un "engagement de confidentialité", avec des sanctions à la clé en cas de non-respect, et de parvenir progressivement à la "dématérialisation totale du processus". En raison de ces fuites massives des questions de différentes épreuves du CE1D (2e secondaire) et du CESS (6e secondaire), la ministre Milquet avait été contrainte d'annuler pour des dizaines de milliers d'élèves la tenue des épreuves en question. Une décision sans précédent. L'enquête menée par l'inspection de l'enseignement avait rapidement permis de mettre en lumière des manquements de nature diverse dans certains établissements (stockage des épreuves dans des locaux non fermés, distribution anticipée des corrigés, etc.). (Belga)

Nos partenaires