Frontière de la grève : "cette image ne visait pas les Francophones", affirme Bourgeois

10/07/16 à 21:41 - Mise à jour à 11/07/16 à 06:56

Source: Belga

"C'est ridicule de penser que je pourrais cracher sur des gens, que mon parti pourrait cracher sur des gens", a réagi dimanche soir le ministre-président flamand Geert Bourgeois sur la VRT, cherchant à corriger l'émotion née de ses propos tenus plus tôt dans la journée sur la chaîne privée VTM.

Frontière de la grève : "cette image ne visait pas les Francophones", affirme Bourgeois

Geert Bourgeois © BELGA

"Ce n'était pas un propos contre les Francophones", a assuré le mandataire N-VA. Selon lui, l'objectif était surtout d'utiliser une image pour pointer du doigt l'état de la situation concernant les grèves. "Les Flamands veulent aller de l'avant et travailler. Ca tourne mieux en Flandre. C'était cela mon message. Mais on se fixe sur un seul petit mot pour noyer le message principal", a-t-il ajouté.

Évoquant les conflits communautaires en Belgique, M. Bourgeois avait affirmé sur VTM que "la frontière linguistique est devenue une frontière de la grève, et les Flamands crachent sur cela".

Nos partenaires