Freya Van den Bossche veut un retour de la mixité dans les logements sociaux

03/05/13 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

Source: Le Vif

Puisque les personnes qui ont un emploi mal payé ont très peu de chances d'obtenir un logement social, la ministre flamande du Logement, Freya Van den Bossche (SP.A), a augmenté le plafond des revenus des locataires sociaux de 13 %. En outre, un certain nombre de groupes sociaux auront priorité sur les listes d'attente. C'est ce que révèle le journal De Morgen.

Freya Van den Bossche veut un retour de la mixité dans les logements sociaux

© belga

Un balayeur, une ouvrière et une aide-ménagère des titres-services se sont plaints auprès de la ministre. Ils gagnent 1.300 euros nets par mois, ce qui n'est pas un revenu très confortable, mais qui dépasse le plafond pour la location d'un logement social. Pour l'instant, les personnes sur la liste d'attente d'un logement social refusent ce genre d'emplois mal payés parce qu'ils seront supprimés de la liste. Par conséquent, Van den Bossche a voulu remédier à cette problématique.

39.000 personnes de plus ont droit à un logement social

C'est pourquoi la ministre augmente le plafond des revenus de 13 %. Les personnes qui se trouvent dans la tranche de 10 % des revenus les plus bas peuvent donc bénéficier d'un logement social. Désormais, les célibataires peuvent gagner jusqu'à 22.883 euros, avant c'était 20.233 euros. Pour les ménages, le revenu est plafonné à 34.323 euros par an ou 4.000 euros de plus. Et pour chaque enfant s'ajoutent encore 1.955 euros.

Par cette mesure, Freya Van den Bossche veut également éviter la création de ghettos : "Je ne vais pas transformer les quartiers sociaux en ghettos de gens qui n'ont pas de travail et aucune perspective". 39.000 personnes de plus auront droit à un logement social. En Flandre, 250.000 personnes répondent à ces nouveaux critères.

Belga/SD

Nos partenaires