Fraude dans les soins aux seniors: Kris Peeters travaille avec les autorités bulgares

30/05/18 à 15:24 - Mise à jour à 15:26

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) s'est entretenu avec les autorités bulgares afin de voir comment poursuivre une société bulgare nébuleuse active dans le secteur des soins aux personnes âgées, a indiqué mercredi son cabinet.

Les magazines Knack et Telefacts ont enquêté sur Seniorcare24, une société qui propose une série de services pour personnes âgées qui ne souhaitent pas séjourner en maison de repos. Derrière cette SPRL, se trouveraient pas moins de neuf sociétés de soins bulgares (Bauring, Molenburg, Care4You...), toutes basées à la même adresse dans la ville de Veliko Tarnovo, selon les deux médias. Le client paie quelque 2.500 euros par mois, tandis que le soignant n'obtient qu'une rémunération d'environ 400 euros, en-deçà donc du salaire minimum, le tout pour une mise à disposition constante. Le cabinet de Kris Peeters précise que l'inspection du travail est confrontée au fait que cette société est en train de créer continuellement de nouvelles structures juridiques. Concrètement, l'inspection se voit à chaque fois contrainte d'ouvrir une enquête, rédiger un pv et infliger une amende pour violation du droit du travail. Kris Peeters a ouvert la discussion avec les autorités bulgares, afin de voir comment celles-ci pourraient intervenir. De son côté, l'inspection flamande des soins de santé avait établi en 2011 que SeniorCare24 ne satisfaisait pas aux exigences du décret sur les soins et l'assistance aux personnes âgées. La société avait été condamnée à une amende administrative. Une nouvelle inspection est arrivée à la même conclusion deux ans plus tard. L'amende infligée alors doit encore être payée. (Belga)

Nos partenaires