François Bellot étonné du rejet du plan de transports de la SNCB par Ben Weyts

08/11/16 à 05:09 - Mise à jour à 05:12

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, s'étonne des propos du ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, qui affirme ne pas avoir l'intention d'approuver le nouveau Plan de Transport de la SNCB. "Pour la première fois, un plan de transport est le vrai résultat des mois de concertation avec les différentes parties prenantes au niveau local, régional en fédéral", lui répond M. Bellot.

"Ce qui est étrange, c'est que M. Weyts réclame un plan de transport sur des lignes qui n'existent pas encore. Le plan d'investissements est en cours de rédaction, et les représentants de M. Weyts sont autour de la table de négociation", indique le ministre fédéral dans un communiqué. M. Weyts réclame davantage de clarté, mais dénonce également des aspects qu'il juge négatifs dans le plan de transport. "Il y est stipulé qu'aucune exploitation n'est prévue avant 2021 pour trois lignes pourtant jugées prioritaires (parmi un total de 11, ndlr) pour la Flandre", a-t-il commenté auprès de l'agence Belga, citant les lignes 15 (Mol-Hasselt), 18 (Hasselt-Neerpelt) et 19 (Mol-Neerpelt). Son homologue fédéral lui répond que "les travaux de modernisation et d'adaptation des lignes évoquées nécessiteront un certain délai d'exécution et ne pourraient être prêts avant 2020, soit en fin de plan de transport en cours d'approbation." "La Flandre n'est certainement pas oubliée puisqu'une large part de l'augmentation se traduit par une offre supplémentaire autour d'Anvers, et ce dès fin 2016. Le parti de M. Weyts a toujours réclamé ceci", précise encore M. Bellot. Le communiqué précise que le plan de transports adopté par le conseil d'administration de la SNCB le 28 octobre donne priorité à une augmentation de la desserte d'Anvers, troisième ville embouteillée d'Europe, Bruxelles étant la première. (Belga)

Nos partenaires