Francken nuance les informations sur les demandeurs d'asile radicalisés

20/04/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Belga

(Belga) Le secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken, a évoqué mercredi le nombre de 37 demandeurs d'asile dont la situation est passée au crible parce qu'ils pourraient s'être radicalisés.

Francken nuance les informations sur les demandeurs d'asile radicalisés

Francken nuance les informations sur les demandeurs d'asile radicalisés © BELGA

Plusieurs journaux ont évoqué il y a quelques semaines le cas de ces 37 demandeurs en raison de liens possibles avec Daesh. La Sûreté de l'Etat les a repérés dans le cadre du contrôle qu'elle mène sur toutes les demandes introduites. Jusqu'à présent, 62 cas ont éveillé son attention mais il s'agit simplement d'un clignotant qui s'allume. Il peut s'agir par exemple d'une personne qui a mené des études en lien avec l'énergie nucléaire mais cela ne signifie pas qu'il va fabriquer une bombe atomique, a expliqué M. Francken en commission de la Chambre, en réponse à une question de Philippe Pivin (MR). "Affirmer que 37 radicaux sont suivis dans les centres d'accueil n'est pas correct", a ajouté le secrétaire d'Etat. Selon lui, il n'est question que d'un petit nombre. "Je ne peux pas offrir 100% de certitude mais nous faisons tout pour veiller à ce qu'il n'y ait pas de terroriste ou de salafiste parmi les demandeurs d'asile", a-t-il expliqué. Le contrôle de la Sûreté de l'Etat a commencé en septembre de l'année passée. Il a porté en premier lieu sur les demandeurs en provenance d'Irak et de Syrie pour s'étendre à l'ensemble des demandes. Au total, 15.064 contrôles ont été menés, ayant éveillé l'attention des services dans 62 cas. (Belga)

Nos partenaires