Francken dément gaspiller l'argent des contribuables

11/03/18 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, a plaidé dimanche en faveur d'une baisse progressive du budget consacré à l'accueil des demandeurs d'asile, en raison notamment de la diminution du nombre de personnes hébergées dans les centres d'accueil.

Francken dément gaspiller l'argent des contribuables

© Belgaimage

M. Francken (N-VA) a aussi démenti, sur sa page Facebook, avoir réclamé des moyens supplémentaires - des sources gouvernementales ont fait état de cent millions d'euros - lors du conclave budgétaire que le gouvernement fédéral se prépare à entamer.

Il a aussi indiqué attendre une décision du conseil ministériel restreint sur le nombre de places d'accueil à fermer et à quels endroits.

Actuellement, seules 17.334 personnes sont hébergées dans les centres d'accueil gérées par le fédéral et qui en offrent 22.840, soit un taux d'occupation de 76%. Quelque 5.500 places restent dont libres, soulignaient samedi des sources gouvernementales dans le journal 'De Tijd', parlant de "gaspillage des deniers publics".

"Nous voulons - conformément à l'accord gouvernemental d'octobre 2014 - d'abord fermer les lieux d'accueil individuels. Les centres d'accueil collectifs, avec pas plus que le confort de base, doivent être la règle. Nous devons clairement montrer aux demandeurs d'asile qu'ils se trouvent dans la salle d'attente de notre société. Ils sont encore dans la procédure d'asile et savent donc pas encore s'ils pourront rester. La moitié des demandes d'asile est d'ailleurs rejetée", a ajouté M. Francken.

En savoir plus sur:

Nos partenaires