Francken aux Albanais: venez dépenser votre argent avenue Louise mais pas demander l'asile

19/04/18 à 17:30 - Mise à jour à 17:57

Source: Belga

"Vous êtes les bienvenus chez nous pour travailler, étudier, rendre visite à vos familles, dépenser votre argent avenue Louise, visiter l'Atomium ou Bruges, la plus belle ville du monde, mais ne demandez pas l'asile en Belgique", a martelé jeudi le secrétaire d'Etat Theo Francken à Tirana.

Francken aux Albanais: venez dépenser votre argent avenue Louise mais pas demander l'asile

© Belga

"La Belgique n'est pas l'eldorado, elle n'est pas le pays où ruisselle le lait et le miel", a-t-il insisté auprès de différentes autorités et lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a rappelé que les Albanais entrant irrégulièrement sur le territoire belge étaient refoulés immédiatement.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration a indiqué que les motifs de voyage de nombreux ressortissants restaient souvent flous, ceux-ci ne disposant bien souvent pas des moyens de subsistance requis pour séjourner sur le territoire, même pour un court séjour.

Depuis la libéralisation des visas, il y a 7 ans, le nombre d'Albanais à la frontière a augmenté spectaculairement en Europe, y compris en Belgique, à la conquête d'un avenir meilleur. Or, malgré la libéralisation, des conditions restent fixées concernant l'octroi du visa. Le message du secrétaire d'Etat N-VA se veut double, de prévention et d'information à destination de la population albanaise, et de coercition à l'égard des autorités locales, invitées à intensifier les contrôles au départ.

Nos partenaires