Francken aurait dû démissionner, selon Ivo Belet

07/01/18 à 15:12 - Mise à jour à 15:13

Source: Belga

(Belga) Theo Francken, aurait dû démissionner depuis longtemps, estime le député européen Ivo Belet (CD&V). Selon lui, la façon dont le secrétaire d'Etat à l'Asile a retenu des informations hypothèque sa crédibilité.

"A l'avenir, à propos de tout ce qu'il dira, on ne pourra pas être sûr si c'est vrai ou non", a lancé M. Belet sur le plateau de l'émission "De zevende Dag" (VRT). Le 20 décembre le Premier ministre Charles Michel avait annoncé qu'il n'y aurait plus de rapatriement de ressortissants soudanais jusqu'à la fin janvier, tant qu'une enquête n'avait pas éclairci les informations faisant état de mauvais traitements de certains d'entre eux après leur retour. Une déclaration jugée "absurde" par M. Francken: en effet, aucun rapatriement n'était prévu avant cette échéance, avait-il expliqué. A la Chambre, le Premier ministre a toutefois confirmé cette décision, précisant qu'en effet, aucun rapatriement n'était programmé avant la fin janvier. Or, il est apparu qu'un rapatriement avait été annulé. M. Francken s'est justifié en expliquant qu'il ne voulait pas créer un appel d'air vers la Belgique par l'annonce d'une suspension des rapatriements. L'opposition a réclamé la démission de M. Francken. Dans la majorité, le ton demeure à la prudence même si l'un ou l'autre ont franchi le pas. La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a rappelé sur VTM qu'elle attendrait les résultats de l'enquête demandée au Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides (CGRA) avant de se prononcer. Interrogée dans "De Zondag", elle en appelle toutefois au sens personnel de l'éthique de M. Francken. "Qui malmène une fois la vérité sera remis en question la fois suivante. Est-ce vrai ce que cet homme dit? Mais il appartient à Theo Francken de répondre lui-même à cette question", a-t-elle souligné. Quant à la politique menée en matière d'asile et d'immigration, elle reçoit toujours le soutien des libéraux flamands. La prédécesseure de M. Francken à ce département était Maggie De Block, figure de proue de l'Open Vld. "Nous savons combien ce département est difficile. On doit éviter que les émotions prennent le dessus. Mais, naturellement, les droits de l'homme doivent toujours être respectés". Le MR a également répété son soutien à la politique gouvernementale. "Theo Francken applique l'accord de gouvernement. Tout le MR soutient la politique du gouvernement. Il est vrai que M. Francken a une communication abrasive et, au MR, on a parfois un problème avec cette communication", a dit le chef de groupe, David Clarinval, sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi). (Belga)

Nos partenaires