France: retour en prison du principal suspect d'un attentat commis à Paris en 1980

25/05/16 à 03:29 - Mise à jour à 03:29

Source: Belga

(Belga) La justice française a ordonné mardi le retour en détention de Hassan Diab, principal suspect d'un attentat commis en 1980 contre une synagogue à Paris, qui avait été remis en liberté il y a dix jours sur décision d'un précédent magistrat.

Extradé du Canada en novembre 2014, Hassan Diab, 62 ans, est mis en examen (inculpé) en France comme auteur présumé de cet attentat perpétré devant une synagogue de la rue Copernic, dans l'ouest de Paris. Bilan: 4 morts et une quarantaine de blessés le 3 octobre 1980, dans le premier attentat contre la communauté juive en France depuis la Seconde guerre mondiale. Le 12 mai, une juge avait autorisé sa remise en liberté avec assignation à résidence à Paris et sous surveillance électronique, mais le parquet avait fait appel. Dans sa décision, la juge considérait qu'un "doute" était posé sur la "question fondamentale" de savoir si Hassan Diab était en France le jour de l'attentat, après des auditions du suspect en janvier et de son ex-épouse plus récemment. Hassan Diab a toujours clamé son innocence et nié son appartenance au Front populaire de libération de la Palestine-Opérations spéciales (FPLP-OS) à qui avait été attribué l'attentat. "C'est une décision qui est très injuste", a réagi l'avocat d'Hassan Diab, Me William Bourdon, après la décision rendue par la cour d'appel. "Sur le fond du dossier, nous sommes absolument convaincus de sa culpabilité. La défense aura du mal à détruire ce dossier", a affirmé pour sa part l'un des avocats des parties civiles, Me Bernard Cahen. La bombe avait explosé devant la synagogue, en plein office, en début de soirée, veille de shabbat. (Belga)

Nos partenaires