France: militants de Greenpeace interpellés après être entrés dans une centrale nucléaire

12/10/17 à 09:49 - Mise à jour à 09:51

Source: Belga

(Belga) Des militants écologistes de Greenpeace ont été interpellés après être brièvement entrés dans la centrale nucléaire de Cattenom en Lorraine (est de la France) pour mettre en garde contre la vulnérabilité de ces sites à une éventuelle attaque.

"Militants Greenpeace sur site. Stoppés par les gendarmes. Pas d'accès à la zone nucléaire. Pas d'impact sur la sûreté des installations", selon le compte twitter de la centrale, installée à quelques kilomètres de la frontière du Luxembourg. Les militants affirment pour leur part sur Twitter avoir tiré un feu d'artifice "au pied de la piscine de combustible usagé", une installation que Greenpeace ne juge pas assez protégée dans les centrales françaises. Roger Spautz, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace Luxembourg, a expliqué à l'AFP que "vers 5h30, une quinzaine d'activistes se sont introduit dans le site, ont franchi les deux barrières de sécurité, pour aller au pied du bâtiment dans lequel se trouve la piscine de combustible usagé". Là, a-t-il affirmé, ils ont "tiré un feu d'artifice". Il s'agissait, a expliqué M. Spautz, d'attirer l'attention sur la "fragilité" des bâtiments avec piscine "qui ne sont pas protégés, contrairement aux bâtiments réacteurs". (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos