France: les musulmans reçus "en urgence" par le gouvernement au sujet du burkini

24/08/16 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) L'instance représentative des musulmans de France, inquiète "de la tournure prise par le débat public" autour de l'interdiction du burkini dans plusieurs villes du littoral, sera reçue en urgence mercredi par le gouvernement, a-t-on appris de source officielle.

"Devant la peur grandissante de la stigmatisation des musulmans de France", le Conseil français du culte musulman (CFCM) a sollicité une "audience d'urgence" avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a annoncé son président Anouar Kbibech dans un communiqué. Le ministre a accepté de recevoir les représentants musulmans à 16h00, selon ses services. "Dans la situation difficile et critique que vit la France au lendemain des attentats tragiques qui ont touché profondément le pays, le CFCM en appelle à la sagesse et à la responsabilité de chacun. Aujourd'hui, nous avons plus besoin d'actes d'apaisement et de tolérance", écrit M. Kbibech. Une vingtaine de communes françaises, surtout sur la Côte d'Azur (sud-est), ont pris cet été des arrêtés pour interdire aux femmes de se rendre à la plage avec une tenue "manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse" ou non "respectueuse de la laïcité". Ces arrêtés dit "anti-burkini" (contraction de burqa et bikini) ont suscité une vive polémique dans le pays et à l'étranger. Le CFCM regrette notamment dans son communiqué qu'une femme ait été verbalisée à Cannes (sud-est) "alors qu'elle portait un simple foulard en accompagnant juste ses enfants". Cette mère de famille de 34 ans, qui a par ailleurs été invectivée par des passants au moment de son contrôle selon un témoin, a annoncé mardi vouloir contester le PV qui lui a été dressé. Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, se penchera jeudi sur la légalité de ces interdictions. La France, où vit la plus importante communauté musulmane d'Europe (5 millions de personnes), interdit le voile musulman à l'école depuis 2004 et le voile intégral dans l'espace public depuis 2011. (Belga)

Nos partenaires