France: le vice-président de l'Assemblée nationale accusé de harcèlement et d'agression sexuelle

09/05/16 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Belga

(Belga) Quatre élues écologistes françaises accusent le vice-président de l'Assemblée nationale, Denis Baupin, de comportements de "harcèlement" et d'"agression sexuelle", ont révélé lundi plusieurs médias.

France: le vice-président de l'Assemblée nationale accusé de harcèlement et d'agression sexuelle

France: le vice-président de l'Assemblée nationale accusé de harcèlement et d'agression sexuelle © BELGA

Le député écologiste Denis Baupin, par ailleurs mari de la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, n'avait pas réagi lundi en fin de matinée. Le témoignage de la porte-parole du parti Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Sandrine Rousseau, recueilli par le site d'informations Mediapart et la radio France Inter, porte sur des faits présumés qui remontent à octobre 2011, lors d'une réunion du parti près de Paris. "A un moment donné, j'ai voulu faire une pause", a-t-elle raconté. "Dans le couloir qui longe la salle, Denis Baupin est venu. Il m'a plaquée contre le mur en me tenant par la poitrine, et a cherché à m'embrasser. Je l'ai repoussé violemment". Une députée écologiste du nord-ouest de la France, Isabelle Attard, qui a quitté EELV en décembre 2013, évoque elle "du harcèlement quasi quotidien de SMS provocateurs, salaces". Deux autres élues, Elen Debost, adjointe au maire du Mans (centre-ouest), et Annie Lahmer, conseillère régionale en région parisienne, disent également avoir été victimes de comportements déplacés de la part du député, des faits qui, pour Annie Lahmer, datent d'il y a plus de 15 ans. (Belga)

Nos partenaires