France: Hollande célèbre Mitterrand, avec un oeil sur lui-même et 2017

26/10/16 à 22:48 - Mise à jour à 22:50

Source: Belga

(Belga) Le président socialiste français François Hollande a célébré mercredi la mémoire de son prédécesseur François Mitterrand pour mieux parler de sa possible candidature à l'élection présidentielle de 2017, requinqué par un recul du chômage mais confronté à une défiance sans précédent des Français.

"A la gauche, à toute la gauche, il laisse un testament décisif, se rassembler pour gouverner et gouverner pour réformer et changer le pays", a lancé le président Hollande au musée du Louvre, à l'occasion du centième anniversaire de la naissance de François Mitterrand, qui a dirigé la France de 1981 à 1995. Une claire allusion aux enjeux de la présidentielle de 2017, que la gauche française aborde divisée, et à l'heure où l'hypothèse d'une candidature de François Hollande suscite les doutes de son propre camp, déboussolé par la publication d'un livre de confidences abruptes sur son mandat. "Faut-il rappeler ce que François Mitterrand a pu subir de critiques, de contestations, d'outrages, d'outrances", a lancé dans un demi-sourire l'actuel chef de l'Etat, lui-même englué dans une impopularité record. Selon un sondage publié mardi, seuls 4% des Français approuvent l'action de l'actuel locataire de l'Elysée, qui hésiterait encore à se représenter et ne se dévoilera qu'en décembre. Mardi, l'annonce d'un recul d'une ampleur inédite depuis vingt ans du nombre de chômeurs (-66.300) a cependant redonné corps à l'idée d'une candidature de François Hollande, 62 ans, qui avait fait de la reprise du marché du travail une condition sine qua non pour briguer un nouveau mandat. Qu'il se présente ou pas, les chances de la gauche de remporter la présidentielle dans six mois paraissent ténues. Tous les sondages prédisent actuellement que la candidate d'extrême droite Marine Le Pen se qualifiera pour le second tour, face au vainqueur de la primaire de droite, essentiellement disputée par l'ancien Premier ministre Alain Juppé, favori, et l'ancien président Nicolas Sarkozy. (Belga)

Nos partenaires