France: Hollande accueille chaleureusement Castro sur le tapis rouge de l'Elysée

01/02/16 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Belga

(Belga) François Hollande a accueilli lundi Raul Castro par une chaleureuse accolade sur le tapis rouge à l'Elysée, où la visite du leader cubain signe la normalisation des relations entre La Havane et l'Europe.

France: Hollande accueille chaleureusement Castro sur le tapis rouge de l'Elysée

France: Hollande accueille chaleureusement Castro sur le tapis rouge de l'Elysée © BELGA

Accueilli officiellement dans la matinée sous l'Arc de Triomphe, au sommet des Champs-Elysées pavoisés aux couleurs françaises et cubaines, Raul Castro poursuivait ainsi la première visite d'un chef d'Etat cubain en France depuis celle de son frère aîné Fidel, il y a 21 ans. Pour l'occasion, la France a déployé des égards exceptionnels en dépêchant la numéro deux du gouvernement dans l'ordre protocolaire, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, à l'Arc de Triomphe. Raul Castro, 84 ans, a également eu droit aux honneurs militaires et à une descente de la plus célèbre avenue du monde, escorté par la Garde républicaine à cheval. A l'exception de quelques partisans du régime, les Champs-Elysées étaient toutefois quasiment déserts, les accès étant bouclés par les forces de l'ordre. Ce voyage officiel, inédit en Europe depuis que Raul Castro a succédé à son frère en 2006, répond à celui du président François Hollande à Cuba en mai 2015. La France, selon l'Elysée, entend s'affirmer à cette occasion comme le "premier partenaire" politique et économique européen de l'île des Caraïbes. Plusieurs grandes entreprises françaises ont investi à Cuba, à commencer par le groupe Pernod-Ricard qui y produit le rhum Havana Club, mais aussi Alcatel-Lucent dans les télécommunications et Total et Alstom dans l'énergie. Mais avec un volume de quelque 180 millions d'euros annuels, les échanges commerciaux restent à un niveau très faible. Ils "ne sont pas encore à la hauteur de nos ambitions", a reconnu vendredi le ministre français du Commerce extérieur Matthias Fekl. La France entend renforcer la présence de ses entreprises dans un pays qui s'ouvre progressivement à l'économie de marché avec la conclusion d'accords lundi dans les domaines du tourisme, des transports ou du commerce équitable. (Belga)

Nos partenaires