Forte baisse du nombre de tués sur les routes wallonnes

23/12/14 à 16:13 - Mise à jour à 17:20

Source: Belga

Le nombre de tués sur place lors d'accidents de la route a fortement baissé en Wallonie en 2014, contrairement à la Flandre qui a enregistré une hausse importante, ressort-il mardi du baromètre de l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR). Les accidents corporels ont eux progressé dans les deux régions.

Forte baisse du nombre de tués sur les routes wallonnes

Image d'illustration © Belga

Lors des trois premiers trimestres de 2014, le nombre d'accidents corporels a augmenté de 859 cas par rapport à la même période en 2013, à 31.379. Ces accidents ont causé la mort sur place de 461 personnes, soit deux de moins que sur les neuf premiers mois de l'année précédente. Il y a eu 8.789 accidents pour 188 décès en Wallonie (-16), 2.722 accidents pour 12 décès à Bruxelles (-7) et 19.868 accidents pour 261 décès en Flandre (+21). Selon l'Institut, les bons résultats en ce qui concerne les décès en Wallonie pourraient découler de l'augmentation du nombre de radars. "La tendance y est en tout cas à la baisse depuis plusieurs années", souligne son porte-parole Benoit Godart. Le nombre de blessés est lui en hausse de 1.094 cas au total, à 40.352. Ces mauvais chiffres ont été principalement plombés par les fortes hausses du nombre d'accidents lors des deux premiers trimestres, précise l'IBSR. "Cette année n'est pas aussi bonne que la précédente qui avait été exceptionnelle, mais elle reste meilleure que 2012", a commenté M. Godart. L'Institut a également constaté une hausse plus marquée des accidents corporels chez les usagers vulnérables: +11,2% chez les cyclistes, +3,2% chez les motocyclistes et +2,1% chez les piétons. Par ailleurs, l'association se réjouit de la baisse du nombre d'accidents impliquant de jeunes conducteurs, principalement au cours du 3e trimestre (-15,9%). Enfin, s'il y a moins d'accidents durant la nuit (-6,8%) et plus particulièrement le week-end (-7,9%), ainsi que sur autoroute (-4,5%), leur gravité a nettement augmenté (+9 morts les nuits de week-end et +6 sur autoroute). "L'accord gouvernemental se range derrière l'objectif visant à ne pas dépasser le nombre de 420 tués sur les routes à l'horizon 2020", a rappelé la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant. Celle-ci a également insisté sur le renforcement des sanctions pour les récidivistes qui entrera en vigueur le 1er janvier.

"La Wallonie a inversé la tendance" (Prévot)

Le ministre wallon en charge de la Sécurité routière, Maxime Prévot, s'est réjoui mardi de la baisse du nombre de tués sur les routes wallonnes constatée par l'Institut belge pour la Sécurité routière dans son baromètre trimestriel.

Lors des trois premiers trimestres de 2014, il y a eu 16 tués de moins sur les routes wallonnes, ressort-il du baromètre de l'IBSR, qui révèle également une nette diminution du nombre de motards tués (-23,8%), souligne le ministre. "La Wallonie a inversé la tendance et ces résultats sont la preuve que les mesures mises en place portent leurs fruits", se réjouit-il dans un communiqué. Le gouvernement wallon compte "continuer le travail entrepris", notamment en donnant priorité au traitement des obstacles latéraux sur les voiries où la vitesse est supérieure à 50 km/h et en concentrant l'installation de nouveaux radars en Wallonie sur les routes les plus accidentogènes. M. Prévot rappelle l'objectif de réduire à 200 le nombre de victimes sur les routes wallonnes d'ici 2020. Sur les neuf premiers mois de 2014, ce nombre s'est établi à 188, selon les chiffres de l'IBSR.

En savoir plus sur:

Nos partenaires