Formation fédérale: pas de vacances pour les négociateurs

25/07/14 à 07:06 - Mise à jour à 07:06

Source: Le Vif

Les négociateurs pour la mise en place d'un gouvernement à l'échelon fédéral ne doivent pas s'attendre à partir officiellement en vacances, a laissé entendre le co-formateur Kris Peeters jeudi soir en marge du congrès du CD&V. Les négociateurs de la N-VA, du CD&V, de l'Open Vld et du MR pourraient par contre bénéficier de quelques jours pour souffler.

Formation fédérale: pas de vacances pour les négociateurs

© Belga

Après deux mois de négociations pour la formation d'un nouveau gouvernement flamand, certaines voix se sont fait entendre pour souligner combien certains négociateurs ne seraient pas opposés à l'idée de faire une pause.

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a elle-même déclaré vouloir s'accorder quelques jours pour sa famille, mais tout en soulignant que les négociateurs se trouvaient actuellement dans un "momentum d'audace et de confiance". Du côté du MR, qui n'a pas participé aux négociations pour la formation du gouvernement wallon, l'envie est grande de s'y mettre tout de suite.

Aucune pause officielle n'attend d'ailleurs le co-formateur Kris Peeters. Si deux réunions sont officiellement au programme la semaine prochaine, les négociations devraient ensuite se poursuivre en toute discrétion. Vendredi les quatre partis de la "Suédoise" se verront pour mettre au point un agenda et une méthode de travail.

Bart De Wever ne veut pas non plus de 'vacances' avant les négociations

Le président de la N-VA Bart De Wever ne souhaite pas une période de "vacances estivales" avant les négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral, a-t-il dit en marge du congrès de son parti à Anvers. Le co-formateur Kris Peeters (CD&V) avait également estimé quelques heures plus tôt qu'une telle pause n'était pas au programme. "L'objectif n'est pas de prévoir de vacances officielles pour les négociateurs", avait déclaré Kris Peeters.

Un avis partagé par Bart De Wever, qui lui s'accordera par contre dix jours de vacances et laissera les négociateurs de son parti mener les discussions. "J'en discuterai demain avec les formateurs", a-t-il expliqué. "Mais nous devons absolument avancer. L'Europe attend que nous lui présentions un budget en septembre."

Nos partenaires