Formation fédérale : "Il ne faudra pas se disputer vu la hauteur du défi"

14/08/14 à 19:34 - Mise à jour à 19:34

Source: Le Vif

Les négociations pour la formation du nouveau gouvernement fédéral reprendront lundi après-midi en réunion plénière, c'est-à-dire avec les principaux chefs de file des quatre partis assis autour de la table. "L'épine dorsale" de la coalition en gestation sera la création d'emplois supplémentaires.

Formation fédérale : "Il ne faudra pas se disputer vu la hauteur du défi"

© BELGA

La création d'emplois supplémentaires, d'activité, le soutien aux PME constitueront la condition numéro un pour garantir le futur de la Sécurité sociale - soins de santé, pensions et lutte contre la pauvreté - financer les services publics et permettre le retour à l'équilibre budgétaire (on évoque là 2017 plutôt que 2015).

Ce qu'il faut c'est "élargir l'assiette fiscale", confirme une source proche du dossier. Celle-ci fait état d'une "excellente collaboration" entre les quatre partenaires, N-VA, CD& V, Open Vld et MR, ceux-ci ayant réussi à pointer leurs "convergences programmatiques", centrées sur le soutien à la création d'emplois, la compétitivité, les enjeux énergétiques.

Pour autant, la situation sera difficile, singulièrement sur le plan budgétaire alors que 17 milliards d'euros d'efforts supplémentaires devront être réalisés. "Il ne faudra pas se disputer vu la hauteur du défi", fait-on remarquer. Du budget, il en sera question en réunion plénière lundi après-midi mais la thématique reviendra régulièrement à l'ordre du jour de façon "transversale" lorsque que chaque compétence sera négociée.

Les équipes techniques poursuivaient jeudi en vue des réunions plénières la rédaction des différentes notes qui serviront de base aux négociations.

Nos partenaires