Formation fédérale : "Di Rupo n'a pour ainsi dire rien fait. Il y a du pain sur la planche"

29/07/14 à 21:44 - Mise à jour à 21:44

Source: Le Vif

Il sera très difficile de constituer une coalition "suédoise" ou un gouvernement de centre-droit, estime le président de la N-VA Bart De Wever qui s'exprimait mardi dans une interview accordée à VTM NIEUWS.

Formation fédérale : "Di Rupo n'a pour ainsi dire rien fait. Il y a du pain sur la planche"

© Belga

"L'exercice d'économie d'un milliard et demi réalisé au niveau flamand n'était qu'un amuse-gueule en comparaison de ce qu'il faudra faire à l'échelon fédéral. Car il faudra au moins 15 milliards pour atteindre la norme européenne", selon Bart De Wever. "C'est gigantesque. Di Rupo n'a pour ainsi dire rien fait. Il y a du pain sur la planche".

"J'espère qu'une coalition suédoise pourra être rapidement constituée mais on ne doit pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Les négociations plénières commenceront le 18 août. J'espère qu'on pourra y arriver en quelques semaines mais il ne faut rien sous-estimer. Il faudra faire des assainissements comme jamais depuis la guerre et ce ne sera pas simple. Ce sera très, très dur". A propos de sa position à lui, Bart De Wever dit encore ceci: "Ma carrière personnelle est subordonnée à la formation de coalitions rationnelles. Si je peux être d'une quelconque utilité, tant mieux, sinon, tant pis".

Le gouvernement sortant a fourni un effort de 22 milliards d'euros, rappelle Di Rupo

Le gouvernement fédéral sortant a fourni un effort budgétaire de 22 milliards d'euros en une demi-législature, a rappelé mercredi le premier ministre Elio Di Rupo.

"Le gouvernement fédéral actuel a fourni un effort budgétaire d'environ 22 milliards d'euros en une demi-législature. Dans des circonstances économiques particulièrement difficiles, il a sorti notre pays de la procédure européenne de déficit excessif", a déclaré M. Di Rupo dans un communiqué.

Et de préciser que cet assainissement des finances publiques a été réalisé "sans compromettre la croissance et sans toucher au pouvoir d'achat des citoyens".

M. Di Rupo se dit "convaincu que les actuels ministres du Budget et des Finances (Olivier Chastel -MR, et Koen Geens -CD&V) transmettront toutes les informations relatives à cet assainissement budgétaire à tous les partis impliqués dans la formation du gouvernement, afin que le prochain gouvernement prenne aussi les mesures nécessaires pour poursuivre l'assainissement des finances publiques, tout en alimentant le moteur économique de notre pays et en garantissant notre sécurité sociale et le pouvoir d'achat de nos familles".

En savoir plus sur:

Nos partenaires