Formateur : la Belgique confirme ses engagements budgétaires

27/10/11 à 07:05 - Mise à jour à 07:05

Source: Le Vif

Les négociateurs du gouvernement fédéral ont confirmé mercredi soir avec les ministres-présidents des entités fédérées qu'ils respecteront les engagements budgétaires pris par la Belgique à l'égard de l'UE, "à savoir une limitation du déficit public à 2,8% du PIB en 2012".

Formateur : la Belgique confirme ses engagements budgétaires

© BELGA

Le président du MR Charles Michel qui avait exigé une participation accrue des entités fédérées à l'assainissement des finances publiques s'est dit "satisfait et pour partie rassuré" à l'issue de la réunion budgétaire organisée à la présidence de la Chambre. Selon lui, chaque entité a également confirmé sa volonté d'arriver à l'équilibre d'ici 2015.

Le Conseil supérieur des Finances a été prié d'actualiser pour vendredi son rapport de mars dernier sur la répartition de l'effort entre entités du pays.

"Le formateur, les ministres-présidents des Régions et Communautés et les négociateurs fédéraux affirment ensemble qu'ils respecteront les engagements pris par la Belgique à l'égard de l'Union européenne, à savoir une limitation du déficit public à 2,8% du PIB en 2012", a-t-on appris à l'issue de la réunion.

Les libéraux exigent depuis vendredi que les entités fédérées réalisent un effort supérieur aux 440 millions d'euros prévus en comparaison avec les 9,9 milliards d'euros à politique inchangée qui incombent au fédéral pour 2012.

Le ministre-président Kris Peeters a répété que la Flandre avait déjà bouclé son budget 2012 et qu'il n'y avait plus de marges. Son homologue au sud du pays, Rudy Demotte a également rappelé les efforts entrepris.

"Les ministres-présidents ont souligné les efforts financiers réalisés dans le cadre de leurs budgets successifs ainsi que les difficultés budgétaires auxquelles les entités fédérées sont également confrontées", a-t-on appris dans l'entourage du formateur.

Dans le cadre des efforts à accomplir par l'ensemble des entités du pays, les ministres-présidents se sont déclarés ouverts pour envisager avec leurs gouvernements une contribution à la responsabilisation pension de leurs agents statutaires. Jusqu'ici, les entités fédérées ne contribuent que faiblement aux pensions de leurs agents. Cette responsabilisation est "bloquée depuis 2003", a indiqué M. Michel. La responsabilisation pension a fait l'objet d'un accord dans le cadre de la réforme de la loi de financement. Les entités fédérées seront progressivement responsables du financement des pensions de leurs agents.

Les présidents de parti se retrouveront en séance plénière ce jeudi à 10h45 pour poursuivre les arbitrages des chapitres socio-économiques examinés en groupe de travail.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires