Formateur: Ecolo vient avec des pistes pour l'avenir dit J-M Javaux

31/05/11 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Le Vif

"Nous ne sommes pas en campagne électorale mais nous discutons de la formation d'un gouvernement. Nous venons chez le formateur avec des pistes pour l'avenir", a lancé le président d'Ecolo, Jean-Michel Javaux mardi matin en arrivant au 10 rue de la Loi pour rencontrer le formateur Elio Di Rupo.

Formateur: Ecolo vient avec des pistes pour l'avenir dit J-M Javaux

© Image Globe/FILIP CLAUS

"Nous ne faisons pas de surenchère", a dit M. Javaux à propos du nombre d'emplois à créer. "Nous venons avec des pistes pour l'avenir. Il faut investir dans la recherche, les énergies renouvelables et le secteur vert. Regardez l'Allemagne. Le secteur de l'énergie y assure plus d'emplois que celui de l'automobile".

Pour arriver à l'équilibre budgétaire, Ecolo ne propose pas une équation unique comme 50pc d'efforts dans les dépenses et 50pc dans les recettes nouvelles, a expliqué le président des verts francophones. M. Javaux a refusé de donner des chiffres précis. Il s'est contenté de parler de propositions en quatre volets.

Parmi les propositions sur les dépenses, il a notamment cité des mesures pour assurer une plus grande efficacité de l'Etat. M. Javaux a aussi indiqué que pour son parti il fallait faire contribuer au budget les secteurs bancaires et nucléaires. Sur ce dernier, il a répété le chiffre d'1,5 milliard d'euro. Il a aussi cité les transactions financières comme source de nouveaux revenus.

En ce qui concerne le secteur nucléaire, il a rappelé que la loi de sortie du nucléaire n'avait pas été modifiée. Elle prévoit la fermeture des centrales les plus anciennes en 2015 et celle des autres centrales en 2025. "Nous aurons eu 25 ans pour nous y préparer", a-t-il dit, soulignant que l'Allemagne, la Suisse et l'Italie avaient pris des décisions importantes dans ce domaine. Il a cependant refusé de dire que son parti en faisait un point de rupture.

"L'électricité est beaucoup trop chère chez nous malgré les centrales nucléaires qui ont été payées avec l'argent des citoyens", a encore ajouté M. Javaux.

"Nous venons avec des pistes d'avenir. Nous ne devons pas travailler dans la perspective des prochaines élections mais nous devons travailler pour les générations futures", a conclu M. Javaux.

Mardi après-midi le formateur recevra le président de Groen! Wouter Van Besien.

Elio Di Rupo aura alors terminé la première série de rencontres bilatérales qu'il avait prévues sur le budget avec les neuf partis actuellement impliqués dans les discussions.

Mercredi, M. Di Rupo subira une intervention chirurgicale qui l'obligera au silence pendant une semaine. La reprise des entretiens bilatéraux est prévue le mercredi 6 juin.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires