Fonds libyens gelés: le Parquet marche sur des oeufs

09/03/18 à 17:30 - Mise à jour à 17:31

Le parquet de Bruxelles a publié, ce vendredi 9 mars en début d'après-midi, un communiqué extrêmement prudent, révélateur du caractère très sensible du dossier relatif aux fonds libyens saisis chez Euroclear Bank.

Fonds libyens gelés: le Parquet marche sur des oeufs

Euroclear à Bruxelles © ISOPIX

Il confirme la saisie d'un montant de 5 milliards d'euros mais ajoute qu'il "ne s'est jamais prononcé sur l'existence d'une somme d'argent plus importante ou sur la disparition éventuelle des sommes évoquées par l'hebdomadaire Le Vif/L'Express". Ce communiqué ne dément pas les informations publiées jeudi 8 mars par Le Vif/L'Express, il est visiblement destiné à protéger l'instruction en cours.

Le Vif/L'Express maintient bien entendu toutes ses informations. A savoir: lorsqu'à l'automne 2017 le juge Michel Claise a procédé chez Euroclear Bank, à Bruxelles, à la saisie des fonds libyens gelés depuis 2011 (à la demande des Nations unies) sur les comptes de la LIA et de la LAFICO, il ne restait qu'un peu moins de 5 milliards sur ces comptes, selon les déclarations faites par la banque. Explication: lors d'une saisie-arrêt sur des comptes bancaires, l'établissement qui est l'objet de cette procédure doit effectuer une "déclaration de tiers-saisi" dans laquelle il indique les montants disponibles sur ces comptes faisant l'objet de la saisie. Cette déclaration est consignée dans un procès-verbal qui a été versé au dossier d'instruction.

L'objectif du juge Claise, qui mène depuis septembre 2015 une instruction pour blanchiment sur les fonds libyens gelés en Belgique, était bien évidemment de saisir l'entièreté de ces fonds. Selon un document que nous nous sommes procurés (un courriel d'Euroclear à la Trésorerie du SPF Finances), il restait plus de 16,1 milliards d'euros sur les quatre comptes "libyens" d'Euroclear, fin novembre 2013. Hier, le ministre des Finances a affirmé dans un tweet qu'il resterait actuellement 14 milliards sur ces comptes. Dans ce cas, comment expliquer que seuls 5 milliards aient pu être saisis par la justice?

Une chose est sûre: le parquet marche sur des oeufs en or qui valent des milliards d'euros.

David leloup, Thierry Denoël et Thierry Fiorilli, rédacteur en chef du Vif/L'Express

Nos partenaires