Foire agricole de Libramont - La Fwa offre symboliquement une assiette de foin aux ministres de l'Agriculture

22/07/16 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Belga

(Belga) Le président de la Fédération wallonne de l'Agriculture (Fwa), Joseph Ponthier, a offert, vendredi à la Foire de Libramont, une assiette de foin aux ministres de l'Agriculture, fédéral et wallon, présents à l'inauguration du stand du syndicat agricole wallon. Un geste symbolique qui vise à attirer une nouvelle fois l'attention sur les difficultés vécues au sein du monde agricole wallon, élevage en tête.

Foire agricole de Libramont - La Fwa offre symboliquement une assiette de foin aux ministres de l'Agriculture

Foire agricole de Libramont - La Fwa offre symboliquement une assiette de foin aux ministres de l'Agriculture © BELGA

"C'est un symbole pour vous rappeler que sans revenus, nous n'aurons plus d'agriculteurs et sans agriculteurs, plus d'élevage, de cultures et de production alimentaire en Wallonie", a expliqué Joseph Ponthier, en remettant l'assiette de foin aux ministres fédéral, Willy Borsus, et wallon, René Collin, de l'Agriculture. La ministre flamande Joke Schauvliege était également présente. La Fwa a rappelé une série de chiffres édifiants qui illustrent la profondeur du malaise vécu par les agriculteurs. Pour le lait, par exemple, les coûts de production s'élèvent à environ 40 centimes de litre alors que le prix payé à l'agriculteur est de 25 centimes et le prix payé par le consommateur d'un euro le litre. Pour la viande bovine, les coûts de production atteignent 5 euros le kg. Mais le prix payé à l'éleveur est de 4,7 euros en moyenne pour un prix payé par le consommateur de 17,5 euros le kg en moyenne. Face à ce constat, la Fwa lance un appel pour que l'on examine "ce qui se passe dans le ventre mou de la filière" (abattoirs, marchands, transformation...). Le souhait étant que l'agriculteur puisse à nouveau percevoir un juste prix. Concernant le secteur des grandes cultures, guère épargné par un printemps trop humide qui a amputé les rendements et nuit à la qualité des céréales, la Fwa veut se battre, dans le cadre de l'Agrofront, pour éviter que les grains ne soient trop vite déclassés en grains de qualité inférieure, ce qui nuirait d'autant plus aux revenus des cultivateurs. Cela concerne en premier lieu l'escourgeon, ou orge d'hiver, mais les froments s'annoncent aussi de mauvaise qualité. Une réunion est d'ailleurs prévue ce samedi à Libramont avec Synagra, l'association professionnelle de négociants en céréales. (Belga)

Nos partenaires