Flobecq: un brasseur africain promet des bières envoûtantes sans sucre ou à la banane

27/02/16 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Belga

(Belga) La commune de Flobecq (Hainaut), située à quelques kilomètres de la frontière linguistique, accueille une nouvelle brasserie, aux accents flamand et wallon, comme le veut son implantation géographique. Le maître brasseur, John Christian Kavakure, apporte une touche africaine à l'ensemble. Aux yeux de ce dernier, il n'y a qu'une forme de sorcellerie qui puisse expliquer la naissance de la Witches Brewery au beau milieu du Pays des Collines...

Mi-2014, Erwin De Keyser, un investisseur flamand de la région, a eu l'opportunité de reprendre une brasserie logée en plein c?ur de Flobecq. La société représentant la brasserie de l'époque étant sous mandat judiciaire, il a fallu attendre un an de plus avant de pouvoir effectuer une remise à neuf de l'installation, avec "énormément de travail à la clé". L'infrastructure actuelle dispose d'une capacité de 15.000 hectolitres annuels et l'ambition de ses responsables est de produire 4.000 hectos dès cette année. Entre-temps, M. De Keyser s'est entouré d'un ingénieur brasseur doté d'une longue carrière de consultance à l'étranger. D'origine burundaise, John Christian Kavakure est arrivé en Belgique au milieu des années nonante et a terminé ses études en brasserie en 2001. Il a ensuite "beaucoup appris à Orval, dans des brasseries artisanales comme Silly et Ecaussinnes, en Afrique du Sud, en Chine, en Amérique du Sud...", détaille-t-il. "Pour moi, le hasard n'existe pas. Si nous nous sommes retrouvés, Erwin et moi, ici à Flobecq, ça ne peut être dû qu'à la sorcellerie." La philosophie et les premières bases de la Witches Brewery sont lancées, et après des investissements incantatoires de plusieurs millions d'euros, la brasserie a officiellement ouvert ses portes vendredi. Deux bières sont actuellement proposées: la Texcuus et la Free Moon. C'est incontestablement la seconde qui fait la fierté de son concepteur, M. Kavakure. "Nous avons voulu élaborer une bière sans sucre. Aujourd'hui, il y a du sucre partout. Même dans les églises et l'eucharistie, il y a du sucre", déplore-t-il. Le produit a été très complexe à élaborer car il a fallu trouver un composé de levures qui parvienne à éliminer tous les sucres résiduels. Légère (4,8% vol. alc,), la Free Moon est rafraîchissante et les sept variétés de houblon belge utilisées viennent apporter une finale légèrement sèche et amère, selon le brasseur. En matière brassicole, John Christian Kavakure a travaillé notamment au cours de ses expériences passées le sorgho ou encore la banane. Il compte utiliser cette dernière et toutes les vertus propres à ce fruit pour élaborer une Banaqueen qui devrait être disponible à l'été. Quant aux possibilités d'export de la production, elles ne seront explorées qu'ultérieurement. "La chèvre broute là où elle est attachée", a précisé sur ce point M. Kavakure. Les responsables entendent dans un premier temps observer le succès que prendront leurs bières dans la région, une région qui peut saluer l'ouverture d'une brasserie comptant déjà six employés. (Belga)

Nos partenaires