Flahaut (PS) ironise sur les propos de son successeur Vandeput (N-VA)

28/11/14 à 08:37 - Mise à jour à 08:37

Source: Belga

L'ancien ministre de la Défense André Flahaut (PS), désormais chargé du budget à la Fédération Wallonie-Bruxelles, a ironisé jeudi sur les propos tenus par son successeur, Steven Vandeput (N-VA) pour justifier la fin de la mission des Casques bleus présents au Liban depuis huit ans.

Flahaut (PS) ironise sur les propos de son successeur Vandeput (N-VA)

André Flahaut © Belga

Interrogé par le député Sébastien Pirlot (PS), M. Vandeput a récemment affirmé qu'"au Liban, nos activités sont terminées et les militaires encore sur place tuent le temps en peignant des bornes de frontières". L'armée belge vient de mettre fin en toute discrétion à huit ans de mission de son contingent de Casques bleus au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), réduit au fil des ans à une centaine de personnes - une mesure prévue dans l'accord de gouvernement de l'équipe Michel 1er.

"Certes, nous avons déjà eu une ministre désireuse et s'étant appliquée personnellement à repeindre les poteaux de signalisation", a souligné M. Flahaut sur son blog, dans une allusion à l'ex-ministre bruxelloise de la Mobilité, Brigitte Grouwels (CD&V).

"J'ose encore espérer que le ministre (Vandeput) n'a pas souhaité insulter nos hommes, à tout le moins peut-on penser qu'il ne sait pas en quoi consiste le travail des militaires au Liban", ajoute M. Flahaut. "Outre les opérations de déminage, particulièrement dangereuses, et dont l'expertise belge est internationalement reconnue, les missions relatives aux +bornes de frontières+ sont tout aussi essentielles. Elles ont notamment pour but l'identification de la frontière entre le Liban et Israël et cela se déroule sous l'égide des Nations unies", poursuit-il.

"A Berlin, cela s'appelait un Mur, sous le régime de Vichy, c'était la ligne de démarcation, selon Monsieur Vandeput, ce n'est qu'un atelier bricolage", conclut l'ex-ministre de la Défense, à l'origine de la participation belge à la Finul en août 2006, après le conflit qui avait opposé le mouvement chiite libanais Hezbollah à Israël.

Nos partenaires