Fin du plan hiver: des centaines de personnes sans solution d'hébergement

27/04/18 à 16:29 - Mise à jour à 16:30

Source: Belga

(Belga) Le plan hiver prend fin la semaine prochaine et les associations qui offrent un lit aux sans-abri vont devoir fermer les portes des centres d'accueil d'hiver. Pour plus de 300 personnes, il n'y a pas, à l'heure d'écrire ces lignes, de solution de logement.

Ainsi, le centre de Haren d'une capacité de 340 places, géré par la Croix-Rouge, fermera ses portes ce lundi 30 avril à midi après avoir été prolongé d'un mois. Il aura accueilli jusqu'à 335 personnes par nuit durant les mois de février et mars, indique Médecins du Monde qui accompagne la Croix-Rouge dans cette mission. Une solution de logements a été trouvée pour 19 familles. "Soit un tiers des familles accueillies", précise la Croix-Rouge, "mais pour deux tiers d'entre elles, il n'y a pas de solution". Du côté du Samusocial, on a offert près de 1.000 places aux personnes sans-abri. Après la fermeture du centre Borrens fin mars, suivie de celle de "Poincaré" mi-avril, c'est le centre de la rue Royale (300 places) qui fermera ses portes mercredi 2 mai à 8h00 du matin. A partir de ce moment, le Samusocial retombera à une offre d'hébergement de 378 places qui est celle de la période hors-hiver. "Il n'y a pas de solution de logement pour environ 300 personnes dans une situation de très grande vulnérabilité", souligne-t-on au Samusocial. "Nous constatons notamment une explosion du nombre de femmes dans cette situation, on en dénombre 65". Pour la première fois, il ne sera pas possible d'accueillir toutes les femmes seules en demande d'hébergement, une fois la capacité hivernale fermée. Par ailleurs, l'association signale un "nombre sans cesse croissant de familles en errance". (Belga)

Nos partenaires