Fin de la grève à la prison de Nivelles, vote d'une ultime proposition à Jamioulx

09/06/16 à 17:40 - Mise à jour à 18:52

Source: Belga

Les agents de la prison de Nivelles ont voté favorablement à la reprise du travail à partir de lundi, a indiqué jeudi à Belga une porte-parole de l'administration pénitentiaire.

Fin de la grève à la prison de Nivelles, vote d'une ultime proposition à Jamioulx

La prison de Nivelles. © BELGA

Les syndicats chrétien et socialiste francophones ont formulé mercredi une contre-proposition au protocole d'accord du ministre de la Justice, accepté par trois syndicats néerlandophones (ACV, ACOD, VSOA) et l'organisation libérale francophone SLFP. Mais le Premier ministre a fait savoir qu'il considérait les négociations terminées.

Les agents pénitentiaires des deux syndicats se réunissent désormais en assemblées générales dans chaque établissement pour décider quelle suite donner au mouvement. "C'est aux agents de décider car ils perdent de l'argent avec la grève, alors que le syndicat n'a plus de cartouches", a confirmé Laurence Clamar, secrétaire permanente à la CSC Services publics. Réunis jeudi, les agents de Nivelles ont voté en faveur d'une reprise du travail à partir de lundi.

Les agents de Jamioulx votent une ultime proposition

Une assemblée générale s'est tenue jeudi à la prison de Jamioulx pour débattre du protocole d'accord du ministre de la Justice Koen Geens. Les délégués ont été mandatés pour une ultime modification qui sera déposée lundi à Bruxelles, a indiqué le délégué syndical CGSP de la prison de Jamioulx.

Il s'agira d'une proposition de modification d'une partie de ce protocole. Si les agents marquent leur accord sur le chiffre de 7.075 agents présenté par le ministre dans la dernière version de ce protocole, ils demandent une inversion du chapitre qui concerne la rationalisation et les investissements en infrastructure.

Pour eux, cette rationalisation ne doit intervenir qu'une fois les investissements en infrastructure effectués, et non pas avant, comme le prévoit le protocole. Le syndicat socialiste estime ainsi qu'il est possible, après quarante jours de grève, d'en sortir en considérant que "chacun a mis de l'eau dans son vin".

Cette proposition a été votée à l'unanimité par le personnel de la prison de Jamioulx. Elle sera soumise au cabinet du ministre de la Justice lundi matin, affirme le délégué CGSP. Mercredi, les syndicats chrétien et socialiste francophones avaient formulé une contre-proposition au protocole d'accord du ministre de la Justice, accepté par trois syndicats néerlandophones (ACV, ACOD, VSOA) et l'organisation libérale francophone SLFP. Mais le Premier ministre a fait savoir qu'il considérait les négociations terminées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires