Fin de l'occupation des Afghans à l'église du Béguinage

16/04/14 à 17:45 - Mise à jour à 17:45

Source: Le Vif

Le Collectif des Afghans a mis fin à l'occupation de l'église du Béguinage de Bruxelles, dans laquelle il s'était installé en novembre dernier, a indiqué le Comité de soutien aux Afghans mercredi.

Fin de l'occupation des Afghans à l'église du Béguinage

© Belga Image

Les Afghans entendent toutefois continuer leur combat contre les expulsions et pour l'obtention de titres de séjours. L'église du Béguinage restera, quant à elle, un lieu de réunion, de débat, d'expression artistique, d'information sociale et de cours de français.

"Les actions collectives menées par les Afghans, leurs soutiens, les associations et les syndicats ont engendré des retombées positives. Cette mobilisation a notamment rendu visible la situation précaire de nombreux Afghans en Belgique. Leurs revendications ont reçu un véritable écho auprès de l'opinion publique et les instances d'asile sont arrivées à la conclusion qu'un grand nombre d'entre eux ont besoin de protection", commente le Comité de soutien aux Afghans.

"Ces instances ont en effet élargi leur politique de protection à l'égard des demandeurs d'asile afghans. Le Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) réexamine actuellement des dossiers dans lesquels la protection avait été refusée auparavant. Pour les trois premiers mois de 2014, le taux de protection des Afghans se situe autour des 80% alors qu'il n'était en moyenne que de 53% en 2013. La tendance est donc bonne, mais 20% des personnes restent exclues de la protection et ne sont donc nullement protégées contre une expulsion vers l'Afghanistan", conclut le Comité de soutien aux Afghans.

La Belgique accorde plus de protection aux Afghans que la moyenne européenne

Ces trois dernières années, la Belgique a accordé un statut de réfugié ou une protection subsidiaire à 58% des Afghans ayant introduit une demande d'asile. C'est plus que la moyenne européenne, de 40%. Seules la Suède et l'Allemagne ont accordé le statut de réfugié à plus d'Afghans, mais elles ont également reçu plus de demandes d'asile, a répondu la secrétaire d'Etat à l'Asile Maggie de Block à une question écrite de la cheffe de groupe sp.a à la Chambre Karin Temmerman.

En 2011 et 2012, la Belgique a enregistré respectivement 2.758 (dont 369 multiples) et 2.635 (dont 552 multiples) demandes d'asile introduites par des Afghans. Le nombre de demandes a baissé l'an dernier (1.327, dont 550 multiples), et on était à 604 demandes, dont 550 multiples, pour les mois de janvier et février 2014.

En 2011, 274 Afghans se sont vu accorder le statut de réfugié, pour 467 en 2012, 473 en 2013 et 71 pour les deux premiers mois de 2014. La protection subsidiaire a été octroyée à 384 reprises en 2011, 878 fois en 2012, 738 fois en 2013 et 61 fois pour début 2014.

Le Commissariat général aux réfugiés et apatrides, compétent depuis le 1er septembre 2013 pour une première estimation de la recevabilité des demandes d'asile multiples, a traité, de septembre 2013 à mars 2014, 444 demandes de ce type. Dans 323 cas, il a été décidé de prendre la demande en considération, et dans 121 de ne pas pousser plus loin l'examen du dossier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires