Filip Dewinter invité à Anderlecht par une filiale de la Poste

21/03/11 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Le Vif

Dimanche, Filip Dewinter, chef de file du Vlaams Belang, assistait au match Anderlecht - La Gantoise, invité par SPEOS, une filiale de bpost. Un membre d'un parti dont le slogan est "België barst" (que la Belgique crève) invité au football par une société détenue pour moitié par l'Etat belge, vous avez dit bizarre ?

Filip Dewinter invité à Anderlecht par une filiale de la Poste

© image amateur

Dimanche dernier, Filip Dewinter assistait au match de Jupiler League entre Anderlecht et La Gantoise. Les hommes politiques aiment le football et il n'est pas rare de les croiser dans les travées des stades. Ce n'est pas neuf.

Ce qui chiffonne ici, c'est le fait que le chef de file du Vlaams Belang assistait à la rencontre en tant qu'invité de SPEOS, une filiale de bpost spécialisée dans le traitement de documents financiers et administratifs. Qu'un membre d'un parti dont le slogan est "België barst" (que la Belgique crève) soit invité au football par une société détenue majoritairement par l'Etat belge pose question.

Surtout que Dewinter n'est pas n'importe qui. Nationaliste et islamophobe notoire, le chef de groupe au Parlement flamand s'est fait remarquer à plusieurs reprises pour ses propos déplacés à propos des immigrés et des Wallons.

Du côté de la Poste, on parle d'opération commerciale : "Une équipe commerciale de SPEOS dispose de places à l'année dans les tribunes d'Anderlecht. A chaque match, des clients sont invités. Le Vlaams Belang est un client important de SPEOS et il s'agissait là d'une opération purement commerciale, il n'y a rien d'idéologique là-dedans", déclare Piet Van Speybroeck, porte-parole du groupe bpost.

Jules Monnier (stg)

Nos partenaires