Filigranes annule la séance de dédicaces d'Eric Zemmour à Bruxelles

02/01/15 à 12:08 - Mise à jour à 15:46

Source: Belga

La librairie Filigranes a décidé vendredi d'annuler la séance de dédicaces du journaliste politique français Eric Zemmour, qui devait se tenir le 6 janvier prochain à Bruxelles, a indiqué Alexis Chaperon, administrateur de Filigranes, confirmant une information de Télé-Bruxelles.

Filigranes annule la séance de dédicaces d'Eric Zemmour à Bruxelles

© Belga

La direction redoutait des manifestations de groupuscules extrémistes, liées à la venue de M. Zemmour à Bruxelles. Elle craignait notamment pour la sécurité de son personnel.

La direction regrette d'avoir été contrainte d'annuler l'événement. Elle estime que la liberté d'expression est menacée par ce type de "dérive". "Le rôle du libraire est de proposer des choix à ses clients en fonction de l'offre et non de voir ce qui peut se vendre ou non", a souligné Alexis Chaperon.

La librairie Filigranes a été informée par la police de la venue annoncée de groupuscules d'extrême droite et d'extrême gauche aux différents endroits où devait se rendre le 6 janvier prochain Eric Zemmour. L'annulation de la séance de dédicaces n'a toutefois pas été demandée par la police, selon Filigranes.

Le fondateur de la librairie Filigranes Marc Filipson avait déclaré le 23 décembre qu'il maintenait son invitation, mais que celle-ci ne serait confirmée que la veille ou le jour-même. "La séance de dédicaces est confirmée. Elle n'est pas une présentation au podium ou une plate-forme de débat. Mais il va de soi que si la Ville de Bruxelles estime qu'il y a trop de menaces, on ne le fera pas", avait-il réagi.

Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) avait annoncé pour sa part qu'il ne donnerait pas suite à la demande d'interdire la venue de Zemmour à Bruxelles. Eric Zemmour est connu pour ses prises de position contre l'Europe, l'immigration ou les élites politiques, économiques, médiatiques et intellectuelles qu'il accuse d'avoir bradé les valeurs de la France.

Il est l'invité d'un déjeuner littéraire le 6 janvier au Cercle de Lorraine à Bruxelles. Il devait ensuite dédicacer ce jour-là son livre "Le Suicide français" à la librairie Filigranes. Il est attendu en soirée au B19 country club à Uccle pour un débat. Le Cercle de Wallonie a invité l'écrivain, journaliste et polémiste français à venir s'exprimer le 13 janvier prochain à Liège.

"Il est temps de définir le cadre de la liberté d'expression"

"Il est grand temps de définir, une bonne fois pour toutes, le cadre de la liberté d'expression sur notre territoire et non plus de l'appliquer à géométrie variable", ont estimé vendredi les organisateurs de la Foire musulmane, en réaction à la venue du journaliste politique français Eric Zemmour le 6 janvier prochain à Bruxelles.

Alors qu'un des invités de la Foire avait fait l'objet d'une interdiction de territoire pour des propos jugés haineux, les organisateurs de cet événement critiquent la politique du "deux poids, deux mesures", qui "décrédibilise la classe politique".

Lors de la troisième édition de la Foire Musulmane, le prédicateur koweitien Tareq Al Suwaidan qui avait été invité à prendre part à cet événement en novembre dernier à Bruxelles s'était vu interdire l'accès au territoire belge.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait donné instruction à l'Office des Etrangers de prendre les dispositions nécessaires pour interdire l'accès au territoire et le séjour à Tareq Al Suwaidan sur base d'un rapport de l'OCAM (Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace), de contacts pris entre les autorités, les administrations et les services de renseignements.

Le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) a déjà annoncé qu'il ne donnera pas suite à la demande d'interdire la venue de Zemmour à Bruxelles. "J'estime que c'est de la censure. Les comparaisons faites ne tiennent pas", a-t-il dit. "Pour Tareq Al Suwaidan à la Foire Musulmane, la Ville était face à un djihadiste qui appelle à la haine. L'Intérieur s'en était mêlé aussi", a-t-il justifié, précisant toutefois qu'il réprouve les propos "nauséabonds" d'Eric Zemmour.

"A décharge de M. Al Suwaidan, des excuses publiques ont été présentées ce que M. Zemmour n'a jamais fait, même après condamnation par le Tribunal de Paris pour incitation à la haine raciale", dénoncent les organisateurs de la Foire Musulmane. Ceux-ci disent adhérer à la position de principe de la Ligue des Droits de l'Homme qui s'est montrée réticente à une interdiction a priori de la prise de parole d'Eric Zemmour lors de sa venue en Belgique, comme à l'interdiction de séjour de Tareq Al-Suwaidan. "Cette venue a le mérite de mettre le politique face à ses incohérences", concluent les organisateurs de la Foire Musulmane.

En savoir plus sur:

Nos partenaires