Files à Bruxelles : la Région planche sur une mobilité plus durable

15/06/11 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Le Vif

La nouvelle enquête menée auprès des utilisateurs d'un système GPS et qui révèle que Bruxelles est la capitale européenne la plus confrontée aux bouchons confirme qu'elle a besoin d'une mobilité plus durable. La Région y travaille en mettant progressivement en oeuvre le plan Iris 2 des déplacements, a affirmé le secrétaire d'Etat en charge de la Mobilité, Bruno De Lille.

Files à Bruxelles : la Région planche sur une mobilité plus durable

© Thinkstock

Les files quotidiennes sont présentes sur 38,9% des routes de la capitale. Bruxelles réalise ainsi un score encore plus mauvais que Varsovie, où c'est le cas sur 38,1% des artères, et que Londres (34,5%), écrivaient mercredi 'Het Nieuwsblad' et 'De Standaard', sur foi des informations livrées par les 30 millions d'utilisateurs du système de navigation routière TomTom.

Selon Bruno De Lille, le plan de mobilité stratégique Iris2 de la Région a commencé à être mis en oeuvre. Cet outil qui vise une diminution de 20% de la pression automobile repose sur deux piliers, a-t-il rappelé: des mesures en faveur des modes de transport doux (marche, vélo, transports en commun), et le découragement du recours à la voiture lorsque des alternatives sont possibles.

Toujours selon le secrétaire d'Etat, les premières étapes concrètes pour une mobilité durable sont en place: des bandes de bus et de tram protégées supplémentaires ont été créées, de plus en plus de bus et de trams auront la possibilité d'influencer les signaux lumineux, le plan vélo adopté le mois dernier vise à étendre sensiblement le réseau de pistes cyclables.

Un plan de transport de marchandises et un plan piétons sont également en cours d'élaboration.

Le secrétaire d'Etat a enfin jugé primordial, pour les milliers de navetteurs que le RER devienne enfin réalité.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires