FGTB : "La Wallonie n'est pas prête"

13/09/13 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Source: Le Vif

Ce n'est pas l'octroi, par le gouvernement wallon, d'une médaille (officier du Mérite wallon, s'il vous plaît!) qui va aujourd'hui calmer les ardeurs du patron de l'interrégionale wallonne de la FGTB pour sa rentrée politique. Thierry Bodson juge en effet toujours sévèrement les actions - ou plutôt l'inertie- du gouvernement de Rudy Demotte.

FGTB : "La Wallonie n'est pas prête"

© Image Globe

Le secrétaire général de l'interrégionale wallonne de la FGTB est soulagé: ouf, le Plan Horizon 2022 de Rudy Demotte, ministre-président (PS) de la Région wallonne, est recadré. L'an dernier à pareille époque, Thierry Bodson s'était en effet scandalisé de l'impréparation, totale selon lui, du gouvernement wallon par rapport aux transferts de compétences du fédéral vers les Régions. Et avait émis des doutes quant au Plan Horizon 2022 de Rudy Demotte qui, selon lui, "partait dans tous les sens". Depuis, le Plan Horizon 2022 a fait place au Plan Marshall 2022 (PM.2022), plus marqué Marcourt, et s'inscrit clairement dans la continuité des précédents PM1 et PM2.vert. Il intègre en outre l'enseignement, une priorité-phare de tous les interlocuteurs sociaux, monde syndical comme patronal, une dimension évidemment essentielle pour l'avenir de l'économie et de l'emploi en Wallonie.

Le retard wallon

Mais c'est très loin d'être parfait pour autant, car, affirme le syndicaliste, ce PM.2022 n'est même pas budgétisé, ne tient pas compte de la réalité (Carsid, Arcelor ou Caterpillar ferment en 2013, pas en 2022!), ni du transfert de compétences. En matière d'emploi par exemple, "je suis atterré, dit Thierry Bodson: le 1er janvier 2015, la Wallonie va recevoir du fédéral l'enveloppe financière destinée à lutter contre le chômage des groupes cibles (les jeunes, les aînés, les personnes non formées...). La Région n'a encore rien décidé..." Pareil pour les titres-services, qui seront régionalisés: "On n'a pas assez d'argent, alors qu'est-ce qu'on fait? On augmente la cotisation des utilisateurs? On diminue la déductibilité fiscale? On baisse la rémunération des travailleurs?"

La FGTB wallonne demande en outre -en accord avec les autres interlocuteurs sociaux- la création d'une plate-forme de concertation. "Le fédéral, dit Thierry Bodson, applique, dans la mesure des enveloppes budgétaires, les accords issus du dialogue entre les interlocuteurs sociaux. Cela ne fait pas partie de la culture du gouvernement wallon, qui a du mal à faire siennes les positions ainsi dégagées, mais qui devrait pourtant tenir compte des consensus." Autrement dit: quand les rameurs rament tous dans le même sens, il ne faut pas que le barreur leur complique la vie...

Nos partenaires