Feu vert au projet de loi permettant de réaliser un saut d'index

22/04/15 à 20:59 - Mise à jour à 22:00

Source: Belga

La Chambre a approuvé mercredi par 79 voix oui contre 55 non, majorité contre opposition, le projet de loi relatif à la promotion de l'emploi qui permettra notamment la réalisation d'un saut d'index.

Feu vert au projet de loi permettant de réaliser un saut d'index

© Belga

L'assemblée plénière a adopté dans la foulée le projet de loi visant à réformer les pensions dans le secteur public. Les deux textes ont été accueillis par une salve d'applaudissements sur les bancs de la majorité, à l'exception notable du CD&V.

L'opposition a rejeté le texte "par respect pour les travailleurs et les pensionnés", a dit Laurette Onkelinx (PS), parce que "les salaires ne sont pas le problème mais la solution", a estimé Raoul Hedebouw (PTB). Il s'agit d'une "injustice qui porte atteinte au porte-monnaie", a une nouvelle fois déploré Meryame Kitir (sp.a) alors que Kristof Calvo (Ecolo-Groen) a dénoncé "un chèque en blanc aux employeurs sur le dos des plus vulnérables".

La cheffe de groupe cdH Catherine Fonck s'est adressée au MR qui a, selon elle, renié ses promesses. Aujourd'hui, c'était "la grève de vos engagements", a-t-elle dit. La loi, qui entrera en vigueur après sa publication au Moniteur, permettra la réalisation d'un saut d'index de 2% sur les salaires et les allocations. La Chambre a également approuvé majorité contre opposition (sauf le PP qui a voté pour) la réforme des droits de greffe.

La séance plénière s'est achevée mercredi soir vers 22h avec l'examen du projet de loi concrétisant l'accord social entre huit des 10 partenaires sociaux sur l'évolution salariale (tous sauf le syndicat socialiste). Il prévoit une augmentation nulle des salaires en 2015 et une augmentation maximale de 0,5% brute en 2016 ainsi que la possibilité, la même année, d'une augmentation complémentaire nette de 0,3% sans charge pour l'employeur (chèque-repas,...) .

Ce projet de loi sera voté demain/jeudi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires