Fêtes de Wallonie: un bilan "très positif", malgré une baisse de fréquentation

18/09/16 à 17:22 - Mise à jour à 17:39

Source: Belga

Aucun incident majeur n'est à déplorer, se réjouit dimanche la police de Namur, qui fait un pré-bilan des Fêtes de Wallonie à Namur. Les festivités se poursuivent dimanche avec notamment le combat des échasseurs puis lundi, traditionnellement la journée des Namurois, avec entre autres la messe en wallon.

Fêtes de Wallonie: un bilan "très positif", malgré une baisse de fréquentation

© Belga

La police comptabilise 84 interventions depuis jeudi à 18h00 jusqu'à samedi à 6h00 du matin dont sept dossiers de coups et blessures mais aucun vol dans des véhicules.

Manu Leleux, directeur des opérations et chef de corps faisant fonction à la zone de police de Namur, prévient cependant que ces statistiques sont à prendre avec précaution car des victimes peuvent venir porter plainte dans les prochains jours après constatation de lésions ou de vols. Quarante personnes ont fait l'objet d'une arrestation administrative et onze personnes ont fait l'objet d'une arrestation judiciaire, soit une privation de liberté confirmée par un magistrat du parquet.

Le poste médical avancé qui fonctionnait les deux plus importantes nuits (celle du vendredi au samedi et celle du samedi au dimanche), a accueilli soixante personnes (53 majeurs et 7 mineurs) pour des soins divers. "On craignait que l'alcool soit plus générateur de problèmes auprès des jeunes mais ça n'a pas été le cas", commente Manu Leleux. Ce faible taux peut aussi s'expliquer par une baisse de fréquentation. Celle-ci est confirmée par Benoît Demazy, chargé de communication à la Ville de Namur.

"La seule chose qu'on n'a pas pu maîtriser, c'est la météo. Il a notamment plu lors des concerts jeudi soir et vendredi soir donc la fréquentation est un peu en baisse par rapport aux éditions où le temps est sec et lumineux", explique-t-il sans toutefois pouvoir chiffrer cette fréquentation car les personnes circulent de quartier en quartier. Selon lui, il est encore trop tôt pour dresser un bilan complet car beaucoup de rendez-vous festifs et folkloriques sont encore prévus.

Néanmoins, il note que tout s'est très bien déroulé et que le Comité central de Wallonie (CCW), le Collège des comités de quartiers namurois (CCQN), et la Ville tirent un bilan très positif. Benoît Demazy met aussi en exergue l'efficacité du dispositif au parking des casernes qui accueillait cette fois des concerts en raison de travaux sur l'esplanade du Grognon. "C'était un des gros défis de ces Fêtes de Wallonie de passer du Grognon aux Casernes", confie-t-il. Cette configuration sera identique l'an prochain car les travaux pour la construction d'un parking au Grognon seront encore d'actualité.

Concernant la place Saint-Aubain, la scène a changé de place par rapport aux autres années, ce qui a permis une ouverture plus large sur le public et une circulation des piétons beaucoup plus fluide pendant que le public regardait les concerts. Cette configuration sera également maintenue en 2017. Les concerts sur les plus petites scènes réparties dans les douze quartiers namurois ont également attiré du monde. Benoît Demazy note encore une "belle présence" de la chorale suédoise qui a chanté à différents événements en plusieurs endroits, l'invité d'honneur étant la Suède cette année.

Plus de 300 policiers et 160 secouristes ainsi que des militaires ont oeuvré au bon déroulement des festivités.

Nos partenaires