Fête nationale - Les agents de police veulent disposer de munitions lors du défilé

14/07/17 à 09:43 - Mise à jour à 09:44

Source: Belga

(Belga) Les agents de police qui prendront part au défilé militaire et civil le 21 juillet veulent disposer d'une arme de service et de munitions. Les syndicats exigent la révision du protocole en la matière, rapporte Het Nieuwsblad vendredi.

A l'heure actuelle, il est prévu que les fonctionnaires de police participant au défilé des forces de l'ordre et des services de secours le jour de la Fête nationale puissent porter une arme de service. Mais contrairement à leurs collègues motorisés, les agents paradant à pied doivent laisser leurs munitions au commissariat. "Imaginez qu'il se passe quelque chose pendant le défilé, les quelque 120 agents présents à pied seraient impuissants, alors que tout le pays les regarde. L'image de la police en serait fortement dégradée", affirme le secrétaire permanent du groupe police de la CSC, Stéphane Deldicque. "Les règles qui régissent le défilé ont été édictées en temps de paix. Entre-temps, la situation a changé de façon drastique. Le niveau de menace terroriste qui plane sur le pays est toujours évalué à 3 (sur une échelle de 4, NDLR)", poursuit-il. "Chaque agent de police doit pouvoir agir à tout moment pour protéger la population", ajoute-t-il. La balle est dans le camp du service du Protocole de l'armée. "Si les règles ne sont pas modifiées, je rappelle que nous avons un préavis de grève en cours que nous pouvons activer", conclut Stéphane Deldicque. (Belga)

Nos partenaires