Fête de la Fédération Wallonie-Bxl - Demotte dénonce le "piège grossier" tendu aux francophones avec les numéros Inami

27/09/16 à 11:44 - Mise à jour à 11:52

Source: Belga

(Belga) Rudy Demotte a dénoncé mardi, dans son discours prononcé à l'occasion de Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la récente décision du gouvernement fédéral de maintenir inchangée la clé de répartition des quotas Inami entre Flandre et francophones, malgré des besoins plus marqués au sud du pays.

Fête de la Fédération Wallonie-Bxl - Demotte dénonce le "piège grossier" tendu aux francophones avec les numéros Inami

Fête de la Fédération Wallonie-Bxl - Demotte dénonce le "piège grossier" tendu aux francophones avec les numéros Inami © BELGA

Voyant dans cette décision un manque de loyauté fédérale, le ministre-président de la Fédération a fustigé la stratégie ouvertement assumée par le président de la N-VA Bart De Wever la semaine dernière visant à faire sortir les francophones "de leur trou" pour qu'ils demandent eux-mêmes une nouvelle réforme de l'État. "Veut-on nous faire sortir du cadre institutionnel au prix du délitement de l'État? ", a demandé M. Demotte. "Le piège est grossier et j'espère que tous les francophones - où qu'ils siègent - le mesurent bien! ", a-t-il ajouté devant un large parterre de politiques réunis à l'hôtel de ville de Bruxelles, où l'on pouvait notamment voir le Premier ministre Charles Michel. Pour Rudy Demotte, plutôt qu'une opposition entre communautés, c'est une action conjuguée "à tous les niveaux" dont le pays a besoin face aux multiples défis contemporains. "Je m'inscris à contre-courant de la pensée facile. Ça ne va pas, la Belgique? On la gomme! L'Europe? On la gomme! La Fédération Wallonie-Bruxelles? On la gomme! On ne construit pas un projet avec du Tipex!", a martelé le ministre-président, égratignant ainsi la volonté affichée par certains - parfois dans son propre parti - de régionaliser les compétences de la Fédération. (Belga)

Nos partenaires