Fête de la Communauté flamande - Désertion du public à la cérémonie officielle de la Tour de l'Yser

09/07/16 à 19:33 - Mise à jour à 19:33

Source: Belga

(Belga) A peine quelques dizaines de personnes avaient fait le déplacement à la Tour de l'Yser, samedi à Dixmude, pour assister aux cérémonies d'hommage aux soldats flamands tombés à la Première guerre mondiale et aux discours du président du comité du pèlerinage de l'Yser et du ministre-président flamand Geert Bourgeois, à l'occasion de la Fête de la Communauté flamande.

Fête de la Communauté flamande - Désertion du public à la cérémonie officielle de la Tour de l'Yser

Fête de la Communauté flamande - Désertion du public à la cérémonie officielle de la Tour de l'Yser © BELGA

Cette faible affluence confirme la perte d'intérêt du public constatée ces dernières années pour les festivités du 11 juillet à la Tour de l'Yser. Le président du comité du pèlerinage de l'Yser, Paul De Belder, s'est contenté de lire un poème d'Anton van Wilderode. Dans son discours, le ministre-président flamand Geert Bourgeois a pour sa part évoqué le Brexit. Il répété son souhait de voir l'Europe ouvrir ses portes à l'Écosse si cette dernière devait choisir l'indépendance. "L'Union européenne est en crise, mais c'est pourtant bien elle qui garantit la paix depuis la Seconde guerre mondiale", a affirmé M. Bourgeois (N-VA). Il a mis en garde contre une évolution vers "une Union européenne impérialiste", lui préférant une Union "qui croît par en dessous" et reste un facteur de paix et de stabilité. Geert Bourgeois a déposé une gerbe sur l'une des neuf tombes de la crypte de la Tour de l'Yser, mémorial officiel de l'émancipation flamande. "C'est ici, à travers le frontisme ("Frontbeweging", un mouvement d'intellectuels flamands pendant la Première guerre mondiale, NDLR), qu'ont été plantés les germes de notre entité fédérée", a-t-il souligné. (Belga)

Nos partenaires