Festival du film d'amour de Mons - L'annulation n'est pas due à la suspension des subsides, soutient la ministre Greoli

27/12/17 à 11:42 - Mise à jour à 11:43

Source: Belga

(Belga) La ministre francophone de la Culture Alda Greoli s'est étonnée mercredi de l'annulation, annoncée la veille, de l'édition 2018 du Festival international du film d'amour (FIFA) de Mons, et réfute qu'elle soit due à la suspension des subsides.

Un nouvel accord avait été passé afin que ces subsides soient finalement octroyés, a assuré la ministre cdH sur les ondes de la RTBF. "Il avait été convenu que 50% de la subvention soit délivrée en janvier, comme c'est le cas pour l'ensemble des subventions de la Communauté française, et les 50 autres pourcents devaient être reversés plus tard." La ministre se dit désolée d'apprendre la suppression de l'édition 2018 du FIFA mais dit ne pas se sentir responsable de cette décision du conseil d'administration de l'asbl. "Je suppose que s'ils ont pris cette décision, c'est qu'il y a d'autres bonnes raisons. Je suis à leur écoute", a-t-elle ajouté. Le conseil d'administration du FIFA a annoncé mardi l'annulation de l'édition 2018 de l'événement parce qu'il était devenu "matériellement impossible de l'organiser en une cinquantaine de jours dans des conditions optimales". C'est à la suite d'accusations anonymes de harcèlement à l'encontre du délégué général du FIFA, André Ceuterick, que Mme Greoli avait suspendu les subsides du festival pour les années 2018 à 2021, dans l'attente d'éclaircissements. Dans son communiqué, le conseil d'administration évoque le temps qu'a pris le travail d'enquête, ce qui a ralenti les processus de décisions ministérielles relatifs aux subventions. Il confirme en revanche préparer les prochaines éditions du FIFA. (Belga)

Nos partenaires