Fermeture d'un centre pour jeunes handicapés, faute de subventions

12/09/14 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

L'ASBL "Le Ricochet", à Leernes (Fontaine-l'Evêque), qui abritait 23 enfants handicapés de 3 à 18 ans, a dû fermer ses portes ce vendredi, une menace de fermeture qui planait sur l'institution depuis plusieurs mois, faute de subventions suffisantes.

Fermeture d'un centre pour jeunes handicapés, faute de subventions

"Le Ricochet", à Leernes. © capture d'écran Google

L'ASBL dépendait de trois départements ministériels de la Région, du fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Vingt-et-un de ses pensionnaires y étaient placés par décision judiciaire, avec un encadrement de trente personnes.

En décembre dernier, un accord était intervenu prévoyant un financement de 170 euros par jour, une subvention ensuite réduite de deux tiers, ce qui, avait expliqué son directeur, hypothéquait gravement l'avenir de l'institution menacée de fermeture dès fin mai. En avril dernier, la Fédération Wallonie-Bruxelles était redevable à l'ASBL de 200.000 euros.

Celle-ci a dû fermer ses portes ce vendredi, et l'Agence Wallonne pour l'Intégration de la Personne Handicapée, qui subsidiait partiellement "Le Ricochet" a fait savoir, dans un communiqué qu'une "solution définitive ou provisoire (avait) été trouvée pour chacun des jeunes sortant du service Le Ricochet".

De son côté, l'équipe médicale dit "attendre des autorités administratives concernées des solutions médicalement stables, adaptées et rapides, respectant nos prescriptions de soignants. Ne pas le faire serait mettre non seulement la santé mentale, mais aussi l'intégrité physique de ces enfants en jeu à brève ou moyenne échéance".

En savoir plus sur:

Nos partenaires