Federal Computer Crime Unit : les moyens sont là, mais la police ne trouve pas les profils adéquats

30/04/18 à 19:52 - Mise à jour à 20:26

Source: Belga

Le gouvernement fédéral a mis des moyens substantiels à disposition de la Federal Computer Crime Unit (FCCU) mais aussi des Regional Cyber Crime Unit (RCCU) au cours des deux dernières années, mais la police n'a pas trouvé de candidats adéquats pour de nombreux postes vacants, a expliqué lundi soir un porte-parole du ministre de l'Intérieur Jan Jambon, réagissant à des articles faisant état d'un manque de personnel au sein de ces services.

Federal Computer Crime Unit : les moyens sont là, mais la police ne trouve pas les profils adéquats

© Belga

Les efforts afin de trouver les profils adéquats, déjà en cours depuis un certain temps, vont encore être intensifiés, a précisé le cabinet du ministre. En 2016 et 2017, des moyens - plusieurs centaines de milliers d'euros - ont été libérés pour du matériel, mais aussi pour élargir les cadres existants de 28 places au FCCU et de 114 places dans les RCCU. Seuls 36 de ces 142 postes - 4 sur 28 au FCCU et 32 sur 114 dans les RCCU - ont cependant été pourvus.

"Les moyens ont été prévus, les offres publiées. La responsabilité du ministre et du gouvernement s'arrête là", a indiqué le porte-parole de M. Jambon. "C'est à la police de s'organiser en interne pour pourvoir ces places", a-t-il ajouté, tout en reconnaissant la complexité de trouver des profils hautement qualifiés dans le secteur ICT. Le ministre appelle la police à encore intensifier ses efforts en la matière.

Un état des lieux de la situation avec les services concernés sera effectué la semaine prochaine. M. Jambon souligne par ailleurs qu'il n'existe pas de problèmes de sécurité. La FCCU et les RCCU étant chargées d'agir en cas d'incidents, tandis que le volet préventif est de la responsabilité du CERT.BE (l'équipe fédérale d'intervention d'urgence en sécurité informatique).

Nos partenaires