Fausse alerte terroriste à Paris: deux adolescents de 14 et 17 ans interpellés

20/09/16 à 16:31 - Mise à jour à 16:34

Source: Belga

(Belga) Deux adolescents de 14 et 17 ans ont été interpellés mardi en France dans l'enquête sur la fausse alerte qui a provoqué une vaste opération antiterroriste samedi à Paris, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Lundi, un mineur de 16 ans, qui utilise le pseudonyme "Tylers Swatting", avait déjà été arrêté, soupçonné d'être l'un des deux hackers qui ont piraté la ligne téléphonique fixe d'une église du centre de Paris pour appeler les forces de l'ordre et leur faire croire qu'une prise d'otages y était en cours. L'adolescent de 17 ans, arrêté ce mardi et surnommé "Zakhaev Yamaha", pourrait être le second hacker que l'on entend sur l'appel donné aux policiers, de source proche de l'enquête. Cet appel à une heure d'affluence dans le centre de la capitale avait déclenché une vaste opération de police. Le secteur avait été bouclé et des habitants évacués ou confinés. Via une nouvelle application pour smartphone, les autorités avaient délivré un message "église - alerte attentat". Alors que la France vit dans la crainte de nouveaux attentats djihadistes après de multiples attaques depuis 2015, cette opération avait créé un vif émoi, notamment sur les réseaux sociaux, avant la levée rapide de l'alerte. Les deux adolescents de 16 et 17 ans sont également "soupçonnés d'être derrière d'autres fausses alertes envoyées en septembre", a précisé une des sources. Le parquet de Paris a ouvert ce week-end une enquête pour "dénonciation de crime imaginaire" et "divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse". Ces chefs d'accusation sont passibles de six mois à deux ans d'emprisonnement et de 7.500 à 30.000 euros d'amende. (Belga)

Nos partenaires