Famille royale : "Les Affaires étrangères ne délivrent jamais de faux passeports"

24/09/13 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Le Vif

L'ex-ministre des Affaires étrangères Mark Eyskens (CD&V) a insisté mardi sur le fait que les passeports qui ont permis aux membres de la famille royale de se déplacer incognito n'avaient rien à voir avec des "falsifications". "Le ministère des Affaires étrangères ne délivre jamais de faux passeports", a-t-il affirmé à l'agence Belga.

Famille royale : "Les Affaires étrangères ne délivrent jamais de faux passeports"

© Image Globe

"Ce qu'il arrive bel et bien dans des circonstances exceptionnelles, c'est la délivrance temporaire d'un passeport incognito pour protéger la vie privée de la personne concernée. Mais cela n'a rien à voir avec des falsifications. Le passeport authentique continue d'exister comme le seul document valable", a-t-il ajouté.

Au cours de l'émission "Royalty" de la chaîne de télévision commerciale flamande VTM, Mark Eyskens avait confirmé dimanche l'existence de documents permettant à des membres de la famille royale de se déplacer incognito.

"Ce ne sont évidemment pas de vrais passeports, c'est une sorte de faux objectivement parlant mais c'est aussi naturellement un peu infantile", avait-il dit.

Ce sont des documents authentiques sous des noms d'emprunt La pratique administrative d'octroyer des passeports authentiques sous des noms d'emprunt à la famille royale, pour des voyages privés, date de l'époque de Léopold II. Elle est dictée par un objectif de protection de la vie privée et de sécurité, a indiqué mardi le SPF Affaires Etrangères.

Dans un communiqué, les Affaires étrangères ont tenu à rappeler qu'"en aucun cas il n'y a intention frauduleuse dans le chef des utilisateurs". Elles ont également rappelé qu'un passeport est un document de voyage et non pas un document d'identité.

D'après elles, la "pratique administrative" d'octroyer des "passeports ordinaires à la famille royale sous des noms d'emprunt" date de l'époque de Léopold II et s'est reproduite pendant plus de cent ans de façon régulière.

L'octroi de passeports ordinaires sous un nom d'emprunt pour des voyages privés fait l'objet, pour chaque cas, d'un dossier précisément documenté.

L'actuel ministre des Affaires étrangères Didier Reynders n'avait cependant jamais été informé de cette pratique administrative. "Il ne s'agit pas de faux passeports mais bien de passeports authentiques utilisant un nom d'emprunt"... seulement "dans le cadre de voyages privés", ont précisé les Affaires étrangères. Le nom officiel conforme au Registre national des membres de la famille royale se limite à leur prénom et titre. Il apparaît sur leur passeport diplomatique et "n'est pas de nature à faciliter la discrétion de leurs déplacements privés", ont encore expliqué les Affaires étrangères.

Celles-ci ont ajouté que "si les membres de la famille royale voyagent de façon officielle, les Affaires étrangères octroient des passeports diplomatiques selon des règlements précis et utilisant leur nom et titre".

Nos partenaires