"Faisons ce dont ce pays a besoin: suivre efficacement ses propres règles"

27/03/16 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Belga

La Belgique ne peut se permettre une crise politique, mais a besoin d'une action résolue du gouvernement, a affirmé dimanche le député d'opposition Hans Bonte (sp.a), également bourgmestre de Vilvorde, assurant qu'il ne demanderait la démission de ministres à la suite des attentats de mardi à Bruxelles.

"Faisons ce dont ce pays a besoin: suivre efficacement ses propres règles"

Hans Bonte © BELGA

M. Bonte a aussi suggéré la désignation d'un commissaire du gouvernement pour Bruxelles afin de "mettre de l'ordre" dans la capitale lors de l'émission De Zevende Dag de la VRT-télévision. "Il (ce commissaire du gouvernement) devrait suivre de près celui qui est radicalisé", a précisé le député socialiste.

Il a plaidé en faveur de la "sérénité politique". "Faisons ce dont ce pays a besoin: suivre efficacement ses propres règles", a dit M. Bonte.

Des élus du CD&V et de la N-VA, deux partis membres de la majorité fédérale, ont pour leur part réclamé des changements en ce qui concerne la justice et en particulier la libération conditionnelle de certains détenus condamnés.

"Peut-être que le tribunal de l'application des peines n'avait pas dans le cas d'Ibrahim El Bakraoui (l'un des trois terroristes ayant commis l'attentat à l'aéroport de Bruxelles-National et qui a échappé à la justice belge après sa libération conditionnelle en 2014) toute l'information dont il aurait dû disposer. Pour nous, cela (la législation à ce propos) doit à tous les égards être renforcé", a affirmé la députée fédérale Sophie De Wit (N-VA).

Son collègue Raf Terwingen (CD&V) a rappelé que le renforcement de l'exécution des peines faisait partie des projets du ministre de la Justice, Koen Geens.

Nos partenaires