Faire travailler les enseignants après la retraite pour pallier la pénurie ?

13/10/10 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Source: Le Vif

Afin de faire face à la pénurie d'enseignants, plusieurs pistes sont évoquées par la ministre de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet, dont la possibilité de les faire travailler après l'âge de la retraite, rapporte La Libre Belgique ce matin. Elle réfléchit également à permettre les heures supplémentaires.

Faire travailler les enseignants après la retraite pour pallier la pénurie ?

© Thinkstock

La première priorité de Mme Simonet, c'est la simplification des statuts, titres et fonctions des enseignants. Il existe en effet plus de 900 titres d'enseignants en Communauté française, avec des statuts de rémunération et de nomination variables, selon la ministre. "Une plus grande lisibilité facilitera les nominations et réaffectations des enseignants déjà en fonction", dit-elle.

Le tutorat devrait, lui, permettre aux enseignants en fin de carrière de continuer à être actifs sans être chargés d'une classe à temps plein. Mais la ministre Simonet lance d'autres pistes, inspirées de la Flandre, comme la possibilité de continuer à enseigner après l'âge de la retraite, d'effectuer des heures supplémentaires ou de rendre réversible le départ précédant la pension de retraite. Elle précise que tout ceci se ferait sur base volontaire.

"C'est donc à discuter, à négocier, dans le cadre de la concertation syndicale", ajoute la ministre, qui a présenté mardi ces différentes pistes en commission Education du Parlement de la Communauté française. Le prochaine négociation en vue d'un accord sectoriel pour 2011-2012 doit bientôt commencer, conclut le quotidien.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires