Faire compter le ticket de caisse dans le calcul de l'index

04/07/12 à 07:57 - Mise à jour à 07:57

Source: Le Vif

Le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte voudrait utiliser le comportement réel des consommateurs dans les magasins -plutôt que l'enquête auprès des ménages- pour mesurer l'inflation. L'inflation apparaîtrait plus basse si on pouvait calculer l'impact réel despromotions et des marques, indique De Standaard.

Faire compter le ticket de caisse dans le calcul de l'index

© Thinkstock

Dans la pratique, il faudrait donc utiliser les tickets de caisse des Belges pour savoir ce qu'ils achètent et à quel prix. Le système est actuellement basé sur l'enquête ménages effectuée tous les 6 ans par l'Institut National de Statistiques (INS). Laquelle livre un panier de produits dont on note l'évolution du prix mensuellement.

Mais ce système induit des distorsions. Non seulement, le calcul de l'index est en retard sur les événements mais, en outre, les prix ne sont pas encodés correctement. On mesure ainsi l'évolution du prix des mêmes produits pendant 6 ans, alors qu'entre-temps des alternatives nouvelles, moins chères sont apparues sur le marché.

Le gouvernement fédéral a déjà pris des mesures pour maîtriser la facture d'électricité. L'adaptation du calcul de l'index sera chose moins aisée. On devrait s'y mettre en 2014.

Le système devrait fonctionner de façon contradictoire. Ainsi lorsque le Belge délaisse les marques pour des produits moins chers -ce qui devrait faire baisser l'inflation- les prix resteraient les mêmes. A l'inverse, quand le consommateur retournerait vers les marques plus chères, faisant en principe grimper l'inflation, les prix n'évolueraient pas.

Avec Belga.

Nos partenaires