Faible probabilité qu'Edward Snowden soit gracié en dépit du succès d'une pétition

14/01/17 à 05:13 - Mise à jour à 05:15

Source: Belga

(Belga) Il est peu probable qu'une pétition invitant le président américain Barack Obama à gracier Edward Snowden atteigne son objectif malgré le million de signatures qu'elle a déjà récolté.

La campagne d'Amnesty International, Human Rights Watch et le syndicat américain des libertés civiles demande la grâce pour M. Snowden, à l'origine de la révélation d'informations classifiées sur la plateforme WikiLeaks qui a déclenché une polémique mondiale sur les programmes d'espionnage de civils et chefs d'Etat. Les révélations ont donné lieu à des réformes des procédures du renseignement américain si bien que M. Snowden doit être perçu comme un lanceur d'alerte, estiment les ONG dans leur lettre adressée au président sortant américain. La Maison Blanche toutefois ne fait pas mine d'ouverture sur le sujet. Le porte-parole Josh Earnest a décrit M. Snowden, actuellement en Russie, comme quelqu'un qui "a fui dans les bras d'un ennemi et a cherché refuge dans un pays qui très récemment a tenter de saper notre démocratie." M. Earnest a différencié M. Snowden de Chelsea Manning, un soldat qui a aussi délivré des informations classifiées sur WikiLeaks et est incarcéré dans une prison militaire. Une rumeur indique qu'un pardon est considéré pour l'ancien militaire, transsexuelle et qui s'appelait auparavant Bradley Manning. M. Earnest a estimé que les faits reprochés à M. Swowden étaient "bien plus graves et dangereux." (Belga)

Nos partenaires