Face aux défis de la Belgique, le cdH appelle à l'unité

04/09/16 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Belga

Le président du cdH, Benoît Lutgen, a appelé dimanche à l'unité politique face aux défis qui attendent la Belgique, que ce soit pour développer l'emploi après la fermeture annoncée de Caterpillar à Gosselies, la mise en place d'un parcours citoyen pour les jeunes ou la lutte contre le terrorisme.

Face aux défis de la Belgique, le cdH appelle à l'unité

Benoit Lutgen © BELGA

"J'en appelle à l'unité pour défendre et développer l'emploi", a lancé M. Lutgen devant ses militants réunis au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles pour la "journée des familles". Les centristes plaident pour "une ambition forte" à l'échelle européenne afin d'harmoniser les politiques sociales et fiscales et mettre fin à "la grande braderie sociale" et, en Belgique, pour accompagner les travailleurs de Caterpillar et réformer l'impôt des sociétés afin de soutenir les PME, créatrices d'emploi.

A l'heure de la menace terroriste, le cdH réclame également l'unité. Depuis plusieurs mois, des propositions de loi ou de révision de la Constitution n'ont plus connu d'avancement, notamment l'allongement du délai de garde à vue à 72 heures pour les cas de terrorisme que le parti est prêt à soutenir. "Laissez de côté les petits calculs électoralistes et votons", a demandé M. Lutgen en visant tant la majorité que l'opposition.

Les centristes ont déposé des textes en ce domaine, a-t-il rappelé, en particulier pour contrôler systématiquement les combattants à l'étranger de retour au pays ou le retrait de la propagande djihadiste sur internet. Le cdH attend une initiative nationale du gouvernement fédéral. "Il est incompréhensible vu la gravité de la situation, vu les risques, que le gouvernement MR/N-VA reporte encore le moment de rassembler la Nation, qu'il retombe dans un réflexe majorité-opposition. C'est une faute politique grave, voire historique! Pour une réforme institutionnelle, on réunit tous les présidents de parti pendant des jours, des mois, des années même. Pour une réponse nationale forte, pas une réunion", a fait remarquer M. Lutgen.

Le président centriste a également rappelé sa proposition de parcours citoyen qu'accomplirait un jeune pendant 100 jours au service d'une cause d'intérêt général.

Belga

Nos partenaires